Adrar Min 12 °C Max 23 °C
33
Laghouat Min 5 °C Max 19 °C
19
Batna Min -1 °C Max 15 °C
27
Biskra Min 8 °C Max 18 °C
33
Tamanrasset Min 8 °C Max 21 °C
33
Tlemcen Min 10 °C Max 19 °C
27
Alger Min 7 °C Max 15 °C
29
Saida Min 7 °C Max 16 °C
29
Annaba Min 7 °C Max 19 °C
11
Mascara Min 7 °C Max 16 °C
29
Ouargla Min 8 °C Max 22 °C
29
Oran Min 10 °C Max 18 °C
29
Illizi Min 6 °C Max 22 °C
33
Tindouf Min 11 °C Max 26 °C
33
Khenchela Min -1 °C Max 15 °C
27
Mila Min 1 °C Max 14 °C
27
Ghardaia Min 10 °C Max 22 °C
21
Accueil |Nationale |

DAHO OULD KABLIA

«Le régime indemnitaire des parlementaires pourrait être révisé»

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia, a annoncé, hier, la possibilité de la révision du régime indemnitaire des parlementaires.
«Il est fort possible de réviser le régime indemnitaire des parlementaires. Il sera lié à la présence effective dans les travaux des séances plénières et les sessions des assemblées», a-t-il déclaré, hier, à la presse en marge de l'installation de la Commission nationale de la supervision des prochaines élections législatives à Alger. C'est donc le phénomène de l'absentéisme qui est visé par cette éventualité qui intervient suite à un constat fait par le département de l'intérieur sur les catégories des candidats aux élections législatives du 10 mai prochain. «On m'a dit qu'il y a un grand nombre de citoyens qui veulent se porter candidats aux élections soit en indépendants soit avec les partis et il y a trois éventualités. Il y a des gens qui veulent réellement servir le peuple et l'Etat à travers les programmes de leur parti, il y a des gens qui cherchent la célébrité et il y a ceux qui cherchent l'argent: les privilèges matériels», a-t-il noté. C'est justement cette troisième catégorie qui pousse le ministère à prévoir une révision du régime indemnitaire. C'est pour cette raison peut-être (la profusion d'opportunistes) qu'il faut boycotter les élections. Le ministre a déclaré, en outre, que son département n'intervient pas dans la campagne électorale des candidats, soulignant que c'est la Commission nationale de surveillance des élections qui fait l'agenda des meetings, des salles et des lieux d'affichage pour les candidats.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha