Accueil |Nationale |

CHEIKH CHEMS EDDINE L'A JUSTIFIÉ SUR JIL FM

L'imam qui autorise le viol... de la loi

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
L'imam qui autorise le viol... de la loi

Inadmissible! Un imam justifie la pédophilie sur les ondes de la Radio nationale. Cheikh Chems Eddine, imam et animateur d'une émission religieuse sur la chaîne satellitaire Ennahr TV, a dérapé avant-hier sur les ondes de Jil FM dans l'émission Derba dont il était l'invité. L'animateur Brahim «Irban», lui a présenté un cas qui avait choqué bien des citoyens: un homme de 37 ans a avoué être amoureux d'une fillette âgée de 12 ans! Alors que l'animateur insistait sur la gravité des faits, le cheikh lui a trouvé tous les justificatifs possibles et... inimaginables. Il impute d'abord ce comportement au «manque d'affection qui touche le peuple algérien». Après cette «brillante» explication, il s'en est allé d'une analyse scientifique.
Apprécier-le plutôt dans cette «oeuvre». «Il y a une explication scientifique pour cet amour entre cet homme de 37 ans et cette fillette de 12 ans. Lui, il a 37 ans dans le corps, mais dans l'esprit il a peut-être le même âge que la fille», dit-il, avant de s'enfoncer un peu plus dans le ridicule. «Je parle comme ça parce que je suis sûr qu'il aime sincèrement cette fille et sans arrière-pensée, avec comme objectif le mariage», dit-il. Et pour lever tout doute-permis quant à sa vision rétrograde, il enfonce le clou. «Il se peut qu'il soit adulte même dans son esprit et que cette fille de 12 ans soit mûre. 12 ans, mais c'est une femme! S'ils s'aiment tous les deux. Dans ce cas, si ses intentions sont sincères, c'est-à-dire qu'il la veut pour épouse, je ne voit pas de contrainte à ce genre de mariage», soutient-il sans honte avant de rappeler que nos ancêtres se mariaient à cet âge-là. Ainsi, il défie la loi de la République qui interdit strictement le mariage des enfants. Contacté par téléphone, le président du réseau algérien de protection des droits de l'enfant Nada, Abderrahmane Arar, se dit choqué même dégoûté par ce genre de déclaration. «Je n'ai pas entendu cette intervention. Mais si ce que vous dites est vrai, les deux individus (l'imam et le pédophile, Ndlr) devrait aller se faire soigner», estime-t-il. «Cela me choque que des déclarations pareilles puissent être faites dans les médias nationaux», peste-t-il.
«Je lui réponds, qu'à 12 ans, la place d'une petite fille est à l'école et pas à la maison comme une femme au foyer. Les droits internationaux des enfants sont heureusement clairs à ce sujet. Jusqu'à, 18 ans une fille ne doit pas se retrouver comme mère de famille», rétorque-t-il avec colère. «Quels parents accepteraient de marier leurs enfants à cet âge-là? Et même s'il y a des parents qui l'acceptent, nous, en tant qu'association, on sera toujours contre ce genre de pratique rétrograde», garantit ce défenseur des droits des enfants.
Un «imam» jusque-là respectable qui prêchait la bonne parole sur Ennahar TV, s'est brusquement transformé en violeur des lois de la République. Alors que les viols et kidnappings d'enfants sont légion, ce fait est grave, surtout en ce moment de détresse qui a gagné tant de parents. Que fait le ministère des Affaires religieuses?

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha