Accueil |Nationale |

CYBERCRIMINALITÉ

64 affaires traitées par la Dgsn

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Pas moins de 64 affaires de délinquance liée aux technologies de l'information et de la communication (TIC) et impliquant des mineurs, ont été traitées cette année par les services de lutte contre la cybercriminalité de la Sûreté nationale, a indiqué hier un communiqué de cette institution. «59 filles et 14 garçons ont été victimes de ces actes criminels moyennant des TIC», a précisé la même source, citant dans ce sens des exemples de ces actes comme l'«attentat à la pudeur, l'incitation de mineurs à la débauche, le détournement de mineurs et les atteintes à l'intimité de la vie privée». Les enquêtes menées dans ce contexte sont souvent diligentées par les brigades spécialisées de la protection de l'enfance relevant des services de police judiciaire, avec l'assistance des sections de lutte contre la cybercriminalité et l'appui des départements de preuves numériques relevant des laboratoires de police scientifique et technique, a fait savoir la Dgsn.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha