Accueil |Nationale |

TRONÇON DU MÉTRO HAÏ EL BADR-EL HARRACH À L'ARRÊT

Des travailleurs observent une grève

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les mouvements de grève refont surface, après un court répit les agents de gardiennage reviennent à la charge.

Les agents de surveillance et de gardiennage du site du tronçon Haï El Badr-El Harrach ont exprimé leur désarroi en menant une grève, et bloquant l'entrée du site aux ingénieurs et travailleurs qui ont été refoulés de leur lieu de travail. Ce débrayage pénalise fortement le groupement franco-algérien Kolas Rail-Kougc, qui se dit «perturbé» par ce mouvement de protestation, vu que le projet devrait être livré fin 2014, et qu'il est désormais à l'arrêt depuis trois jours.
Il semblerait que l'origine de ce conflit opposant les agents chargés de la surveillance et du gardiennage du site à leur employeur, à savoir le groupement franco-algérien, serait la non-reconduction du contrat de travail à une quinzaine d'agents de surveillance sur la soixantaine employée par le groupement. Toutefois, aucune plate-forme de revendications n'a été dégagée.
D'ailleurs, une plainte en référé a été déposée auprès du tribunal d'El Harrach pour mettre fin à ce conflit. Le groupement franco-algérien qui avait remporté le contrat et empoché un budget de 110 millions d'euros avait entamé les travaux en octobre 2012. Par ailleurs, selon le directeur du Métro d'Alger Omar Hadbi, cette grève perturbe l'avancement du projet. «Cette grève nous porte énormément préjudice».
L'on se souvient du mouvement de grève observé en décembre 2012 ou pas moins de 250 salariés ont débrayé pendant presque trois semaines pour dénoncer la «sourde oreille» du groupement d'entreprise portugaises chargé de l'extension du métro (Tafourah-Grande-Poste-place des Martyrs), quant à la non-prise en charge du groupement portugais des droits socioprofessionnels des travailleurs contractuels, mais aussi les dures conditions dans lesquelles ils travaillent. Les délais de livraison de la ligne Haï El Badr-El Harrach risquent d'être perturbés. Le prolongement de la ligne depuis la station Haï El Badr vers El Harrach comporte quatre stations: Bachdjarrah 1, Bachdjarrah 2, El Harrach-gare et El Harrach-Centre.
Il est à rappeler que le métro d'Alger, compte une autre extension en cours de réalisation entre la Grande-Poste-Tafourah- place des Martyrs.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha