Prévisions pour le 27 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 31 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 24 °C
30
 Batna Min 10 °C Max 21 °C
30
 Biskra Min 17 °C Max 30 °C
34
 Tamanrasset Min 20 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 12 °C Max 24 °C
47
 Alger Min 19 °C Max 25 °C
32
 Saïda Min 15 °C Max 25 °C
30
 Annaba Min 18 °C Max 23 °C
30
 Mascara Min 15 °C Max 27 °C
30
 Ouargla Min 20 °C Max 27 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 26 °C
34
 Illizi Min 21 °C Max 31 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 32 °C
34
 Khenchela Min 8 °C Max 20 °C
30
 Mila Min 12 °C Max 24 °C
34
 Ghardaïa Min 18 °C Max 23 °C
34
Accueil |Nationale |

AHMED ADLI, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR

"L'administration doit être neutre"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

pour ce responsable en charge de l'opération, le vote du 17 avril doit être accompagné d'une transparence totale.

«Il faut éviter toutes les équivoques.» Telle a été la déclaration phare faite hier, par le secrétaire général du ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales, Ahmed Adli. Et d'ajouter que «l'administration doit être neutre durant toutes les phases qui ponctuent l'opération devant aboutir à l'élection présidentielle prévue le 17avril». Ayant présidé hier, la rencontre régionale focalisée autour des préparatifs de la présidentielle du 17 avril, le secrétaire général du ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales a, dans son discours d'ouverture, rappelé les textes devant être mis en exergue en se préparant pour le scrutin du 17 avril. Pour le premier responsable en charge de l'opération, le vote du 17 avril doit être accompagné d'une transparence totale.
En dehors de cette petite déclaration laconique, le reste de la rencontre a été axé sur l'aspect technique, l'intervenant a mis l'accent sur les procédures et les étapes devant être marquées par le personnel local, l'administration, quant à organiser un scrutin sans que celle-ci ne soit mise à l'index. «Tous les moyens seront disponibles», a affirmé Ahmed Adli. A travers ce bloc de déclarations et recommandations, le secrétaire général du ministère de l'Intérieur lève, à l'avance, toute suspicion que certains candidats peuvent reprocher à l'administration chargée de préparer le scrutin du 17 avril. Sur un autre registre, la modernisation des services du ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales, dont la mise en place du réseau Internet à haut débit, semble constituer l'une des premières priorités à prendre en compte. Ahmed Adli dira en ce sens, qu'«une étude profonde est lancée par le ministère de l'Intérieur», ajoutant que «la finalité recherchée est de permettre la transmission des informations à temps réel». A Oran, les préparatifs pour le jour J vont bon train, l'opération a été lancée le 21 janvier dernier. Pour la journée du 17 avril, 272 centres de vote et plus de 2000 bureaux seront ouverts, 228 salles abriteront les rassemblements de campagne, alors que 616 lieux d'affichage ont été désignés. Le secrétaire général du ministère de l'Intérieur est revenu sur l'amélioration du service public, en préconisant plusieurs recommandations dont la nécessité de prendre en compte les doléances des citoyens, tout en s'inscrivant totalement dans une lutte implacable contre la bureaucratie. «Il faut qu'on s'entraide pour démontrer que la bureaucratie n'est pas nous (administration, Ndlr)», a affirmé l'envoyé spécial de Tayeb Belaïz ajoutant qu'«il faut rétablir la notoriété des municipales». Le premier responsable de l'administration, Ahmed Adli, est plus que convaincu que l'outil technologique est plus qu'impératif. Il le confirmera en déclarant que «pour ce faire, le meilleur moyen est de passer à la numérisation des documents et la disparition du papier». Dans ce sillage, l'administration locale est appelée à s'inscrire dans une nouvelle révolution dans la prise en charge des besoins des populations, en matière de formulaires administratifs, tout en passant à la réduction au maximum des documents délivrés par la commune. Le secrétaire général du ministère de l'Intérieur a, dans un autre point de vue, annoncé le lancement bientôt du fichier national de la carte grise. Dans son argument, il cite comme exemple la wilaya d'Oran qui, selon lui, connaît un retard flagrant dans l'établissement de ce document. «L'opération sera lancée juste après l'élection», a annoncé Ahmed Adli.
Cette panoplie de mesures doit être exécutée par un personnel disponible, aussi bien sur le plan qualitatif que quantitatif. Ceci dit, le recrutement des agents d'administration est imminent. «Il faut augmenter l'encadrement et élever le niveau de la qualité, l'objectif est l'amélioration du service public», a plaidé Ahmed Adli ajoutant que «la wilaya est appelée à recruter en fonction de son budget».

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha