Prévisions pour le 17 Aout 2018

 Adrar Min 32 °C Max 43 °C
34
 Laghouat Min 20 °C Max 30 °C
30
 Batna Min 16 °C Max 27 °C
47
 Biskra Min 26 °C Max 34 °C
4
 Tamanrasset Min 22 °C Max 31 °C
28
 Tlemcen Min 17 °C Max 28 °C
39
 Alger Min 20 °C Max 29 °C
30
 Saïda Min 16 °C Max 28 °C
39
 Annaba Min 22 °C Max 29 °C
30
 Mascara Min 18 °C Max 30 °C
30
 Ouargla Min 28 °C Max 37 °C
30
 Oran Min 24 °C Max 27 °C
34
 Illizi Min 28 °C Max 40 °C
32
 Tindouf Min 18 °C Max 36 °C
32
 Khenchela Min 17 °C Max 27 °C
47
 Mila Min 18 °C Max 31 °C
4
 Ghardaïa Min 24 °C Max 33 °C
34
Accueil |Nationale |

LE MINISTRE DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR L'ANNONCE

L'Algérie aura son Académie des sciences

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
La recherche scientifique, un atout à préserverLa recherche scientifique, un atout à préserver

Les membres de ce jury seront issus des cinq plus prestigieuses académies au monde.

«Notre pays jouit d'un potentiel scientifique, notamment de chercheurs, des plus enviables à l'échelle du continent africain et des pays arabes. Nous sommes les seuls, au même titre que la Libye, à ne pas disposer de pareille structure» s'est désolé le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, M.Mohamed Mebarki, à la faveur d'une allocution qu'il a prononcée à l'occasion d'une rencontre qui a réuni les recteurs des universités des wilayas. Le but de ce rendez-vous étant de faire le point sur la rentrée universitaire 2014-2015 et prévoir celle de 2015-2016. Le même responsable a alors officiellement annoncé que le gouvernement projette de créer l'Académie des sciences et de la technologie. Cette dernière sera bien algérienne et sera, a-t-il précisé, autonome de toute tutelle.
Seuls les critères de compétences comptent pour élire ses membres. Ces derniers seront d'ailleurs admis par leurs pairs. A fait savoir le même responsable qui a ajouté qu'il s'agit, désormais, de créer le noyau de cette académie qui abritera une commission pluridisciplinaire. Le projet serait donc imminent surtout qu'il sera inscrit à l'ordre du jour du prochain Conseil du gouvernement.
Un jury totalement international choisira parmi le lot de scientifiques candidats. Les membres de ce jury seront issus des cinq plus prestigieuses académies au monde, dont celles des Etats-Unis d'Amérique, de Grande-Bretagne, de Suède ou de France. Il ne s'agit pas ici d'une perte de souveraineté, car la démarche consiste à assurer le maximum de crédibilité et de neutralité dans l'édification de cette académie.
«Bientôt les établissements de recherche seront sollicités pour communiquer autour de cet important projet» a rappelé le ministre qui a évoqué la nécessaire adéquation entre l'environnement de la recherche et celui économique et social, tout en oeuvrant à rattraper le retard accusé dans ce chapitre. Retard qui frappe particulièrement la réalisation de Centre de recherche et de laboratoires, a fait savoir le ministre qui a indiqué que la nouvelle loi sur la recherche permettra de pallier bien des défaillances. Après avoir indiqué que les filières aux débouchés purement professionnels ne représentent que dix pour cent du cru de l'université, le ministre a alerté que la demande devienne accrue sur certaines spécialités comme l'architecture, la technologie ou l'informatique.
Les écoles ont le plus grand mal à absorber cette demande, essentiellement dans l'algérois, a-t-il signalé, en précisant que son département oeuvre à ouvrir de nouvelles branches conformément à la carte nationale. Selon lui, le surplus a été absorbé grâce à la mise à contribution d'autres pôles comme ceux de Tlemcen ou Oran.
Auparavant, M.Mebarki avait fait part de son évaluation de la rentrée universitaire 2014-2015 qu'il a qualifiée de rentrée confortable grâce aux concours de tous, notamment les organisations estudiantines, les sections syndicales, l'administration et les enseignants... «Cette rentrée est sereine et nous permet de gagner un appréciable temps pédagogique» a-t-il jugé en déclarant que l'Université algérienne a accueilli au titre de cette rentrée 221.000 nouveaux bacheliers. L'effectif global de l'université est ainsi de l'ordre de 1324.000 étudiants. L'orateur a par ailleurs souligné que son secteur veille à mettre à exécution un plan directoire pour réaliser les objectifs assignés, tout en activant un système de coopération tous azimuts, avec en prime l'ouverture de l'Université algérienne au monde.
Le ministre n'a pas manqué de revenir sur la problématique de la mise en place du système LMD, lequel bute encore sur quelques freins, faute d'information suffisante. La problématique de la mise en place du système LMD, continue de rencontrer des obstacles de manière différente à cause du manque de l'information et de la méconnaissance des mécanismes qui sont mis en place, selon le ministre. 75% des licenciés inscrits au Master ont obtenu l'avis favorable, sous condition de respect des critères de sélections requis pour le passage du système classique au système LMD.
Rebondissant sur le thème de l'habitat, M.Mebarki a tout de go alerté que la priorité est donnée à l'université. La consultation du Fichier national du logement sera l'une des étapes qui permettra aux professeurs et aux personnels de l'université de bénéficier d'un habitat.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha