Accueil |Nationale |

POSTES VACANTS, FONDS NON EXPLOITÉS ET MAUVAISE GESTION

Le gouvernement en panne d'arguments

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le Palais du gouvernementLe Palais du gouvernement

Le projet de loi sur le règlement budgétaire de l'année 2015 contient beaucoup de zones d'ombre.

Beaucoup de défaillances et de lacunes et peu d'explications. Le projet de loi sur le règlement budgétaire de l'année 2015 contient beaucoup de zones d'ombre.
Les représentants du gouvernement qui se sont succédé devant la commission parlementaire des finances n'ont pas été convaincants.
«Les arguments avancés par les membres du gouvernement sur les différents problèmes soulevés dans le projet de loi sur le règlement budgétaire sont insuffisants», a estimé M.Bouchache, député d'El Islah et membre de ladite commission. Selon lui, certains n'ont même pas daigné répondre à la Cour des comptes.
«Le secteur de la jeunesse et des sports n'a rien répondu dans le rapport de la Cour des comptes», a précisé M.Bouchache qui témoigne sur la mauvaise gestion de ce secteur. Contacté par nos soins, cet élu explique que le gouvernement est resté vague sur plusieurs questions, entre autres les postes vacants, les fonds non-exploités.
Sur les postes budgétaires, notre interlocuteur précise que 36.000 postes budgétaires sont inoccupés. Dans le rapport de la Cour des comptes, aucun secteur n'est épargné. «Rien que dans la santé, 28.000 postes vacants sont recensés», affirme une élue du parti FLN et membre de la commission. S'exprimant sous couvert de l'anonymat, cette parlementaire affirme que même l'éducation et l'enseignement supérieur accusent un retard dans l'affectation des postes budgétaires.
Pourquoi? Les représentants du gouvernement avancent comme argument, précise notre source, entre autres, les difficultés liées à l'organisation des concours. Face au manque d'infrastructures et d'instituts, les représentants du gouvernement reconnaissent qu'il est difficile d'organiser des concours. Or, ces arguments n'ont pas persuadé les membres de la commission. «Ce problème persiste depuis plusieurs années, nous ne comprenons pas pourquoi les ministères ne recrutent pas», s'interroge notre interlocutrice. Le député Bouchache partage cet avis.
«Le déficit dans l'affectation des postes budgétaires crée un retard dans la politique de l'emploi», a-t-il fait remarquer. Un autre élément qui a interpellé les membres de la commission des finances, la gestion défaillante des fonds spéciaux. La députée du FLN a relevé que le Fonds national pour la sauvegarde du patrimoine culturel n'a dépensé aucun centime. D'autres n'ont consommé que des miettes. Pour quelle raison cet argent reste bloqué? Le Code des marchés publics, le retard dans l'élaboration des textes d'application, le foncier sont autant de facteurs qui bloquent, aux yeux du gouvernement, la réalisation des projets. Contrairement à cela, d'autres fonds sont exploités sans pour autant connaître l'objectif.
«Des organes de l'Etat qui ne fonctionnent plus continuent à recevoir des fonds, sans pour autant comprendre», a déploré M.Bouchache en citant le cas du département de la solidarité.
M.Bouchache a fait savoir que plus les dépenses sont importantes, plus les défaillances sont énormes.
Selon ce député, malgré la suppression d'un important nombre de fonds spéciaux, il n'en demeure pas moins que beaucoup restent opérationnels sans aucun intérêt. En 2012, 500 milliards de dinars ont été versés dans les comptes d'affectations spéciales. Une somme colossale injectée dans des fonds qui ne disposent pas à ce jour d'une nomenclature de suivi et d'évaluation.
Le gouvernement promet, dans le projet portant règlement budgétaire pour l'exercice 2015, de parachever cette nomenclature dans les meilleurs délais. «La nomenclature des recettes et des dépenses ainsi que le suivi et l'évaluation des comptes d'affectations spéciales, est en voie de parachèvement pour l'ensemble des comptes», lit-on dans le document.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha