Accueil |Nationale |

UN SEMI-REMORQUE PERCUTE UN BUS À IN SALAH

11 morts dans un terrible accident

Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le bus après la collision avec le semi-remorqueLe bus après la collision avec le semi-remorque

Il ne se passe pas un jour sans qu'au moins un accident grave ne soit signalé, que ce soit sur le périmètre urbain ou rural.

Un accident dramatique de la circulation routière a eu lieu hier à In Salah. Le bilan de cette violente collision frontale entre un semi-remorque et un bus, survenue tôt hier au nord de In Salah est très lourd: 11 morts et 25 blessés à différents degrés de gravité. La violente collision entre un bus de transport de voyageurs assurant la liaison Tamanrasset-Bejaia et un camion semi-remorque a causé ce carnage. Ce tragique accident s'est produit tôt dimanche sur la RN°1, à 80 km de In Salah (Tamanrasset) en allant vers El-Menea (Ghardaïa). En raison de l'absence de praticiens spécialistes dans certaines disciplines, le staff médical a dû recourir au transfert de certains blessés graves vers des structures hospitalières de villes voisines, à l'instar de Reggane, Adrar et Tamanrasset. D'autres blessés ont été aussi orientés vers l'établissement public de santé de proximité de In-Salah pour soulager la pression sur l'hôpital de la ville. Un large élan de solidarité s'est formé de la part de citoyens de In Salah venus faire don de leur sang, a-t-on également constaté. La mortalité routière connaît une hausse assez forte ces dernières années en Algérie. Les accidents de la route anéantissent environ un quinzaine de vies humaines quotidiennement. Pour juguler ce phénomène, les autorités pensent que la solution réside dans la reconsidération du système de sanctions. Quinze personnes sont mortes et 36 autres ont été blessées dans des accidents de la route enregistrés durant les dernières 24 heures, selon un bilan rendu public hier par les services de la Protection civile. Le ministère des Transports examine l'éventualité d'amender le Code pénal afin de durcir la peine de prison de 5 à 10 ans, assortie d'amendes et du retrait définitif du permis de conduire aux conducteurs qui provoquent des accidents graves. Une hécatombe sans fin continue d'endeuiller des familles algériennes et d'ensanglanter les routes. L'augmentation exponentielle du parc automobile et la hausse des importations de véhicules qui ne répondent pas au normes de sécurité, l'excès de vitesse, le non-respect du Code de la route sont autant de facteurs derrière cette hausse vertigineuse de la mortalité routière. Une moyenne de 200 accidents/ jour est enregistrée. Il ne se passe pas un jour sans qu'au moins un accident grave ne soit signalé que ce soit sur le périmètre urbain ou rural.

Série d'accidents récents de bus et camions

Laghouat

Deux personnes ont trouvé la mort suite à une collision entre un véhicule touristique et un camion semi-remorque survenue jeudi dans la région de Hamda, près de la ville de Laghouat. Ce drame s'est produit au niveau de la RN-23.

Jijel
Deux personnes ont trouvé la mort et deux autres ont été blessées dans trois accidents de la route survenus, mardi dernier, sur la RN 43 à l'ouest du chef-lieu de wilaya, entre deux camions de gros et moyen tonnage.

Biskra
Cinq personnes ont trouvé la mort et quatre autres ont été blessées dans un accident de la circulation survenu le 3 mars dernier dans la wilaya de Biskra. Les 5 victimes décédées ont péri sur le coup des suites d'une violente collision entre deux véhicules de tourisme sur la RN 83.

Jijel
18 écoliers ont été blessés le 26 février dernier, à la suite du renversement du bus scolaire qui les transportait entre Djemaa Beni Hebibi et le lieu-dit Tisbilène, dans la wilaya de Jijel.

Laghouat
Quatre personnes ont trouvé la mort et 19 autres ont été blessées dans un accident de la circulation survenu le 20 février dernier sur la RN 23 entre Aflou et Laghouat.L'accident s'est produit suite à une collision entre un autobus relevant des forces de l'ordre et un poids Lourd.

Naâma
Deux personnes ont trouvé la mort et 31 autres ont été blessées suite au renversement d'un autobus sur la RN-6, non loin de la ville de Naâma.

Tipasa
Trois écoliers sont décédés et trois autres ont été grièvement blessés lundi à Koléa (Tipasa) lorsqu'un bus fou les a percutés alors qu'ils attendaient un moyen de locomotion pour rejoindre leurs établissements respectifs, a-t-on appris auprès de la Protection civile.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha