Accueil |Nationale |

L'ONU DÉMENT AVOIR PARTICIPÉ AU FORUM DE CRANS MONTANA

Mohammed VI en flagrant délit de mensonge

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Notre voisin de l'Ouest se donne en spectacle, à la face du monde, sans avoir honte de se couvrir du ridiculeNotre voisin de l'Ouest se donne en spectacle, à la face du monde, sans avoir honte de se couvrir du ridicule

Dans une note adressée à la presse, le SG de l'ONU affirme avoir refusé l'invitation qui lui a été adressée par le président du forum et souligne qu'il n'a mandaté aucune autre personne pour représenter les Nations unies.

Et toc! Mohammed VI est pris en flagrant délit de mensonge. Désinformation, propagande... La presse marocaine aux ordres a déployé toute la panoplie qui fait d'elle une caisse de résonance au service de sa majesté, sans avoir peur du ridicule. Comme un voleur pris la main dans le sac. La vérité a fini par le rattraper.
«L'ONU, invité de marque au Forum Crans Montana à Dakhla» titrait-elle le 13 mars. «Malgré la campagne menée par le Polisario et l'Algérie, le Forum Crans Montana à Dakhla connaît la présence remarquée de l'ONU», poursuivait-elle sans omettre de donner un coup de griffes au passage à l'Algérie.
Un réflexe qui relève actuellement de la paranoïa qui caractérise désormais le pouvoir marocain et des médias qui sont à sa botte. Et qui est donc cette personnalité de premier plan mandatée par les Nations unies pour la représenter à ce rendez-vous fantoche?
«L'ONU est incontestablement, l'invité surprise du Forum Crans Montana à Dakhla.
L'organisation internationale y est représentée par Philippe Douste-Blazy (ex-ministre français Ndlr, en sa qualité de secrétaire général adjoint des Nations unies, chargé des sources novatrices du financement du développement», précisent les canaux de communication royaux chargés de faire la promotion de cet événement promis pourtant, à la déconfiture après son appel au boycott par l'Algérie répercuté par l'Union africaine et le refus de la Grande-Bretagne, l'Union européenne, les associations internationales de défense des droits de l'homme, l'Organisation des Nations unies de cautionner cette forfaiture.
Le Maroc n'en a fait qu'à sa tête. Cultivant lamentablement le mensonge pour tenter de sauver la face. La réplique a été cinglante. Humiliante. Dans une note adressée à la presse, le SG de l'ONU affirme avoir refusé l'invitation qui lui a été adressée par le président du forum et souligne qu'il n'a mandaté aucune autre personne pour représenter les Nations unies. Le secrétaire général (de l'ONU Ndlr) «a été invité à ce Forum, mais a informé son président qu'il ne pouvait pas y assister» et qu' «il n'a pas délégué M.Philippe Douste-Blazy ou quelqu'un d'autre pour le représenter, lui ou les Nations unies», indique le document qui précise que M.Douste-Blazy, qui occupe le poste de conseiller spécial du secrétaire général sur les financements innovants, participe au Forum «exclusivement à titre privé». «Alors que Dakhla est décrite dans les matériaux du Forum comme étant une ville du Maroc, le statut définitif du Sahara occidental fait l'objet d'un processus de négociations mené sous les auspices du secrétaire général, conformément aux résolutions pertinentes des Nations unies», rappelle le communiqué des services du SG de l'ONU. Il faut rappeler que la directrice générale de l'Unesco a dû adresser, il y a quelques jours une lettre au président du Forum de Crans Montana pour démentir les rumeurs qu'ont fait courir certains médias et sites pro-marocains sur sa participation à cette réunion. La leçon n'a apparemment été ni retenue ni apprise. Ce nouvel épisode prouve sans coup férir, que les accusations proférées par le pouvoir marocain étaient fabriquées de toutes pièces. Notre voisin de l'Ouest se donne en spectacle, à la face du monde, sans avoir honte de se couvrir du ridicule.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha