Accueil |Nationale |

IL VEUT RESTRUCTURER SON PARTI AVANT LA PROCHAINE RENTRÉE

Ouyahia en course contre la montre

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Ouyahia en course contre la montre

Pour reprendre les choses en main et s'informer de tout ce qui se passe au niveau de la base, le successeur de M.Bensalah multiplie les réunions avec les cadres du parti.

Pas de temps à perdre.
Le nouveau secrétaire général du RND veut mettre rapidement de l'ordre au sein de la maison. Ahmed Ouyahia consacre le reste de son temps aux affaires du parti. Pour reprendre les choses en main et s'informer de tout ce qui se passe au niveau de la base, le successeur de M.Bensalah multiplie ses réunions ces derniers temps avec les cadres et les responsables du parti avant d'élaborer son plan d'action. «Le secrétaire général est en train de mettre à profit ses week-ends et les veillées du Ramadhan pour revoir le plan organique du parti», a affirmé le porte-parole du RND, Seddik Chihab. Contacté par nos soins, ce député d'Alger affirme que le secrétaire général a relancé, dès son retour à la tête du RND, ses contacts avec les cadres et les militants du parti.
Des réunions sont aussi prévues avec les membres du secrétariat national», a affirmé M.Chihab. Malgré son poste de responsabilité, en tant que directeur de cabinet de la Présidence, M.Ouyahia ne néglige pas les affaires du parti, ce que n'a pas fait son prédécesseur. Les militants reprochaient à l'ancien secrétaire général le peu d'intérêt qu'il accordait au parti.
Pris par la présidence du Sénat et les missions protocolaires, Abdelkader Benasalah était peu productif au sein du RND. Chose qui a soulevé le mécontentement des militants qui ont réclamé son départ. Contrairement à lui, M.Ouyahia, connu pour être un passionné de la politique et un grand bosseur, ne traîne pas le pas. Aussitôt reconduit, affirme la même source, M.Ouyahia a tracé tout un programme pour revoir la gestion du parti sur les plans organique, social et politique, conjoncture oblige! Avec les prochaines échéances, entre autres la révision de la Constitution, les sénatoriales et la rentrée sociale, le nouveau patron du RND doit mener une course contre la montre pour consolider ses rangs et remettre la machine RND sur les bons rails. Etant la deuxième force politique après le FLN, le RND a perdu beaucoup sur le terrain, lors du mandat de Bensalah. Le parti était presque absent des milieux des débats sur les différentes questions d'actualité qui ont ébranlé la scène politique ces derniers temps.
Pour M.Ouyahia, se redéployer sur le terrain est l'une de ses priorités urgentes. Connu pour avoir le verbe facile et ayant une parfaite maîtrise des dossiers politiques et économiques, M.Ouyahia apportera une valeur ajoutée et une dynamique pas uniquement à son parti mais à la classe politique. D'ailleurs, dès son retour il a chamboulé la scène politique par sa proposition de création d'une Alliance présidentielle, une proposition qui a fait couler beaucoup d'encre et a provoqué des réactions mitigées. Malgré le refus du secrétaire général du FLN d'adhérer à cette proposition, le RND n'a pas mal pris les choses. Bien au contraire, son secrétaire général a appelé ses militants à éviter toute polémique ou confrontation avec ceux du FLN. M.Ouyahia ne veut pas entrer dans l'arène avec ses alliés pour démontrer son leadership.
Sachant que la conjoncture actuelle est marquée par des défis plus grands, entre autres la situation sécuritaire au niveau des frontières et la baisse des revenus du pétrole, l'ancien chef du gouvernement a plaidé pour une synergie des efforts avec ses alliés pour écarter toute menace éventuelle.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha