Prévisions pour le 22 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 16 °C Max 28 °C
32
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
30
 Biskra Min 20 °C Max 32 °C
34
 Tamanrasset Min 20 °C Max 29 °C
30
 Tlemcen Min 17 °C Max 27 °C
32
 Alger Min 19 °C Max 27 °C
34
 Saïda Min 16 °C Max 28 °C
32
 Annaba Min 22 °C Max 26 °C
4
 Mascara Min 15 °C Max 29 °C
32
 Ouargla Min 24 °C Max 32 °C
30
 Oran Min 20 °C Max 30 °C
34
 Illizi Min 22 °C Max 36 °C
30
 Tindouf Min 24 °C Max 36 °C
34
 Khenchela Min 14 °C Max 22 °C
39
 Mila Min 17 °C Max 27 °C
12
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
34
Accueil |Nationale |

DÉCÈS D'UNE PERSONNE DANS UN COMMISSARIAT

La police d'Annaba s'explique

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La peur lui aurait-elle provoqué un arrêt cardiaque? En attendant les conclusions de l'autopsie, le chef de la sûreté de wilaya d'Annaba, apporte des clarifications pour mettre fin à toute polémique.

L'auteur du vol perpétré sur une vieille dame à la poste de Ménadia est mort des suites d'une mort naturelle; c'est ce qu'ont clarifié Agoune Brahim, chef de la sûreté de la wilaya d'Annaba et Yazid Boubekri, commissaire de la police judiciaire lors d'un point de presse tenu au siège de la sûreté d'Annaba. Au motif de ce point de presse, la polémique ayant caractérisé le drame. Ce dernier, rappelons-le, a eu trait à une agression suivie de vol, commis par un individu, dans la journée de dimanche dernier, sur une femme de 80 ans, à la sortie de la poste de Ménadia Annaba. Agissant en bons citoyens, ces derniers ont aussitôt intervenu et arrêté le voleur, qui ne s'en est pas sorti indemne. Il a été violemment tabassé par la foule, après que fut récupéré l'argent de la vieille dame en détresse. Les citoyens ont appelé la police qui a été dépêchée sur les lieux pour interpeller l'agresseur abandonné par la foule sur la chaussée, et l'a conduit au poste police du 7éme arrondissement. Placé en garde à vue, le voleur âgé de 40 ans, présentait des traces de coups et blessures. La police du 7éme arrondissement a, aussitôt fait appel à la Protection civile, pour une évacuation vers le CHU. Malheureusement, à moins d'une heure de sa présence au commissariat, l'homme décède. Le drame a fait le tour de la ville d'Annaba se répandant comme une traînée de poudre, donnant l'élan à une polémique sans précédent sur la mort de l'agresseur à l'intérieur même des locaux de la police. Ainsi, et à l'effet d'apporter plus d'éclaircissements sur le drame, le chef de sûreté est revenu sur la mort du présumé qui a été, rappelons-le, interpellé par les éléments de police, alors qu'il était à même la chaussée et présentait déjà des traces sur le corps provoquées par les coups reçus de la foule. «Les coups reçus par le défunt étaient superficiels, représentant des traces de violences insignifiantes sur son corps», a précisé le premier responsable de la sûreté de wilaya d'Annaba. Une clarification basée sur les premières informations fournies par le médecin légiste, selon M. Aggoune. Concluant préliminairement à la cause naturelle du décès. Une mort qui ne pouvait être occasionnée par les coups de poings et coups de pieds que lui avait infligé la foule en colère. S'exprimant avec toute réserve, M.Agoune, n'a pas omis de rappeler qu'il faudra naturellement attendre le rapport final du médecin légiste, lui seul déterminera les vraies raisons du décès. «Le défunt a été ausculté par le médecin de la Protection civile après son transfert par les policiers au commissariat, il ne présentait aucune anomalie», a fait savoir le chef de la sûreté d'Annaba. Tout en précisant qu'à moins d'une heure du départ de la Protection civile, l'homme décède. Sur les circonstances de la mort subite, le médecin légiste se prononcera dans son rapport officiel d'autopsie. Ce dernier permettra de savoir si la mort de l'homme est naturelle ou due aux coups et blessures dont il avait été sujet. Dans ce sens, le chef de la sûreté, sans aucune précision préalable sur les suites pouvant être retenues à l'encontre des responsables au sein de la foule, a tenu à rappeler la prédisposition des services sécuritaires et judiciaires à prendre en charge l'affaire, dans le cas où la famille du défunt opte pour une plainte. En attendant que le rapport du médecin légiste déclare l'implication citoyenne meurtrière ou pas à travers son autopsie; il convient toutefois de rappeler que l' auteur du vol perpétré sur une vieille dame à la sortie du bureau de poste de la Ménadia et tabassé par des personnes témoins de l'agression, est un récidiviste, originaire du quartier populaire de la Colonne, centre d'Annaba et domicilié à Hadjer Eddis.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha