Accueil |Nationale |

LE GRAND AVEU DE TAHAR HADJAR

Des cours de soutien à... l'université!

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le ministre de l'Enseignement supérieur a promis des mesures coercitives allant jusqu'au licenciement contre tout enseignant impliqué dans ces pratiques.

Les cours de soutien, ce n'est finalement pas un phénomène propre au secteur de l'Education nationale, le secteur de l'enseignement supérieur est également un commerce juteux pour les enseignants universitaires. C'est l'aveu fait hier par le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, lors d'une conférence de presse animée, hier, à Alger, à l'occasion de la Conférence nationale sur les universités. M.Hadjar a annoncé des mesures coercitives à l'encontre de tous les enseignants dispensant des cours de soutien aux étudiants universitaires, allant jusqu'au licenciement, soulignant que les cas enregistrés étaient «minimes». Selon ce dernier, «tout enseignant universitaire impliqué dans de telles pratiques qui sont étrangères à l'université algérienne sera présenté en conseil de discipline et aura une sanction pouvant aller jusqu'au licenciement», a-t-il affirmé.
La filière de médecine est la plus touchée par ce phénomène nouveau au sein de l'université algérienne. L'année précédente, la commission d'enquête a enregistré des cas similaires où des «enseignants en médecine dispensaient des cours de soutien aux étudiants, des mesures fermes ont été prises à leur encontre, ils s'étaient engagés par écrit à ne plus recourir à l'avenir à de telles pratiques», a-t-il précisé. Pour ce qui est du phénomène du plagiat, M.Hadjar a tenté d'expliquer que ce «phénomène est de portée mondiale», tout en soulignant que «tous les cas de plagiat constatés au niveau des universités ont été mis à nu après présentation de la thèse de magister ou de doctorat». Pour ce qui est des mesures prises par son département dans le cadre de la lutte contre ce phénomène qui ternit l'image de l'université algérienne, ce dernier a évoqué la mise en place d'un système informatique qui permettra de démasquer de telles pratiques.
Par ailleurs, Tahar Hadjar a fait le déroulé des résultats de la conférence des universités organisée au mois de janvier dernier relative à l'organisation de l'accompagnement pédagogique de l'enseignant nouvellement recruté pour lui permettre d'acquérir les connaissances relatives aux législations en vigueur au niveau des établissements universitaires et en matière de méthodes scientifiques.
Pour un meilleur accompagnement des nouvelles recrues dans le secteur de l'enseignement supérieur, le ministre a annoncé le lancement en novembre de la commission chargée de l'opération de formation et qui «veillera également à présenter toutes les propositions assurant l'épanouissement professionnel des enseignants chercheurs, a-t-il indiqué. Sur un autre volet, le ministre de l'Enseignement supérieur a annoncé l'adoption de la «Référence nationale de l'assurance qualité dans l'enseignement supérieur», élaborée par les membres de la Commission nationale d'implémentation de l'assurance qualité dans l'enseignement supérieur et inspiré d'une référence similaire issue d'un «projet euro-méditerranéen».
Un document qui vise au renforcement de la gouvernance universitaire comme moyen adéquat pour améliorer la qualité de la formation et de la gestion des établissements universitaires.
Enfin, afin de permettre à la plate-forme technologique de réaliser une meilleure rentabilité et d'accompagner les étudiants à la fin de leur cursus universitaire, une convention a été signée dans le domaine de la nanoélectronique avec l'une des plus grandes compagnies internationales, ce qui permettra aux étudiants de créer leurs entreprises dans le domaine des circuits intégrés.
Le marché et l'université algériens seront dotés, début novembre, des premières cellules photovoltaïques fabriquées par la plate-forme technologique d'El Harrach, et dont le rendement pourrait atteindre 11%.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha