Accueil |Nationale |

IMMIGRATION CLANDESTINE À PARTIR DE ANNABA

Deux policiers soupçonnés de complicité

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les éléments de la police des frontières du port d'Annaba ont dans la journée d'hier, surpris en flagrant délit de tentative d'émigration clandestine, à bord du carre-ferry Tassili II, apprend-on de source interne à la police des frontière du port d'Annaba. La même information nous a été confirmée par une source douanière, cette dernière a révélé que les deux jeunes clandestins auraient été aidés par deux éléments de la police.
Selon les précisions apportées par nos sources, les deux éléments de la police des frontières au port d'Annaba, ont été placés en garde à vue, et devront être déférés par-devant le magistrat instructeur, prés le tribunal d'Annaba. Les deux mis en cause dans cette affaire première du genre au port d'Annaba, seraient suspectés d'avoir facilité le passage à bord, des deux jeunes prétendants à l'émigration clandestine, à bord du Tassili II, en partance vers Marseille (France).
La traversée clandestine des deux jeunes, âgés entre 22 et 24 ans, a échoué, selon les mêmes sources, grâce aux informations parvenues aux services de sécurité, faisant état d'émigration clandestine de deux individus, à bord du Tassili II, en direction de Marseille (France), vers l'Europe. L'opération de contrôle des passagers et du bateau ainsi que la soute des véhicules, engagée par les ser-vices de sécurité, s'est soldée par la découverte des deux jeunes, soigneusement cachés entre les voitures embarquées.
Soumis à l'interrogatoire, les deux clandestins ont tout de suite dénoncé ceux qui les ont aidés à monter à bord du bateau, après avoir versé une somme d'argent dont le montant ne nous a pas été communiqué. Les deux éléments de la police des frontières, du port d'Annaba, en l'occurrence, ont été aussitôt interpellés, après avoir été reconnus complices dans l'embarquement clandestin des deux individus.
Selon certaines indiscrétions, les deux policiers sont accusés de formation de réseau pour faciliter l'émigration clandestine. Par ailleurs, au moment où nous mettons sous presse, les éléments de la police judicaire en charge de l'affaire, ont engagé de profondes investigations, pour remonter à la sphère principale de ce réseau s'il s'agit d'un.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha