Accueil |Nationale |

LÉGISLATIVES ET LOCALES DE 2017

Clin d'oeil sur une compétition électorale

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Agitations, nominations et restructurations des bureaux des partis en lice en prévision des législatives et locales de 2017, dénominateur commun des formations politiques à Annaba.

L'amorce précoce de la précampagne électorale en perspective des législatives et des locales de 2017, renseigne sur la détermination des partis politiques, aspirant, chacun à la manière de sa politique, à un maximum de sièges. C'est le cas de le dire pour les chefs des partis respectifs, le RND et le TAJ. En précampagne pour l'échéance d'avril 2017, les deux secrétaires généraux Ahmed Ouyahia et Amar Ghoul en l'occurrence, ont entamé la semaine écoulée des rencontres avec les cadres de leurs bureaux de wilayas à Annaba. Lors de sa patrouille à l'est du pays, le secrétaire général du RND et directeur de Cabinet de la présidence de la République Ahmed Ouyahia s'est rendu à Skikda, Guelma puis à El Tarf où il a adopté un dialogue de rassembleur des troupes, loin de toute animosité des uns envers les autres. À Annaba, Ahmed Ouyahia, dans une réunion organique à huis clos, avec les membres du bureau de wilaya, organisée à l'hôtel Seybouse, et selon des informations recueillies auprès de certains cadres du parti, se voulait d'abord réconciliateur des cadres de sa formation à Annaba. La rencontre du premier responsable du RND a eu comme feuille de route, un appel à la mobilisation générale des rangs des militants et des élus, pour décrocher le maximum de sièges, lors des prochaines législatives et municipales prévues dans six mois. Les directives du premier responsable du RND, pour ces futures joutes électorales, étaient d'oeuvrer pour la circonstance, à ouvrir le champ de l'adhésion aux jeunes et la gent féminine notamment. Le SG du Rassemblement national démocratique a insisté sur le travail de militantisme pour permettre au parti de reconquérir la place politique, dont il jouissait au sein de la société et les organisations populaires. Il est à noter que, les sorties du secrétaire général du RND, s'inscrivent dans le cadre de la mise sur les rails des directives de la politique du parti, portant notamment sur le processus de mobilisation. Le mot d'ordre de l'homme pour les cadres et élus de ses bureaux à travers les 48 wilayas était de passer à la vitesse supérieure. Ce sont là, les sorties traditionnelles d'Ahmed Ouyahia, pour superviser par lui-même le travail des cadres de son parti et donner du coup toutes les instructions et recommandations adéquates en temps réel, pour une campagne électorale, qui est pour Ouyahia, un challenge électoral de taille, visant à décrocher le plus de sièges au niveau de toutes les wilayas. Si les législatives sont une bataille, le parti aguerri, le RND en l'occurrence, tentera de la gagner vaille que vaille. Le cas n'est pas le même pour Amar Ghoul, président du Tajamou Amel el Jazaïr(TAJ). Pour une première participation, c'est la course contre la montre, pour Amar Ghoul, qui a dans la journée du vendredi de la semaine écoulée, tenu à la salle Pax d'Annaba, une assemblée générale avec les membres de son bureau. A l'ordre du jour de la rencontre, l'élection des présidents respectifs du bureau et du conseil de la commune d'Annaba. Ont été élus à la majorité absolue, Foued Oki, président du bureau de la commune d'Annaba, et Daâs Abdallah vice-président.
Pour le conseil de la commune d'Annaba, l'assemblée élective a, placé à la majorité écrasante Lamia Zemali à la tête du conseil et Djafri Imen vice-présidente. Une élection qui sera suivie dans les prochains jours par l'installation de l'ensemble des membres du bureau et du conseil au niveau local. Les travaux de cette assemblée élective ont été notons-le, présidés par Latreche Abdelaziz, en présence des membres du bureau exécutif de wilaya. L'opération de restructuration des instances bureaux et conseils en l'occurrence, intervient en application des instructions de la centrale du parti de Amar Ghoul, en perspective des échéances législatives et locales, retenues pour le mois d'avril prochain. Un rendez-vous sur lequel le président du TAJ mise fortement pour décrocher lui aussi, le plus grand nombre de sièges au niveau national. Une légitimité commune à tous les partis en lice, comme c'est le cas du FLN et le RND. En attendant que le RND et le TAJ, dévoilent les grandes lignes de leurs programmes d'activités de meetings respectifs, l'heure est à la mobilisation populaire, à travers un travail de proximité de mise, où la population aura l'opportunité de connaître les principaux axes de leurs programmes.
Une phase qui s'annonce bien dure face aux hommes de Amar Saâdani, secrétaire général du FLN, dont les échos des coulisses de cette formation politique font état d'un travail de proximité bien organisé.
Pour l'instant, le clin d'oeil sur cette compétition électorale, annonce une grande agitation de toutes les formations politiques à Annaba.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha