Accueil |Nationale |

BOUIRA

ÇA BOUGE AU FLN

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

«Je suis à Bouira pour rassembler et fédérer toutes les forces vives de notre parti. Chaque jeune, compétent et désireux d'intégrer notre parti est le bienvenu. Il est convié à présenter sa candidature au niveau de sa structure locale», dira M. Zehali. C'est en ces termes que l'envoyé de Djamel Ould Abbès a tenté de calmer les ardeurs dans une salle en effervescence. Hier, au niveau de la Maison de la culture M'hamed Issiakhem, la cérémonie d'investiture de Hachemi H'mida comme représentant de la masse juvénile au sein du vieux parti, des partisans et militants se sont opposés à cette nomination. Dès l'arrivée du représentant du nouveau locataire de la villa d'Hydra, Abdelkader Zehali, membre du bureau politique chargé des jeunes, un groupe de contestataires ont tenu un sit-in à l'entrée de la Maison de la culture en signe de refus de ce choix. L'enjeu des futures législatives semble avoir accéléré les prétentions et la guerre de positions prend des allures d'une bataille dans les rangs de l'ex-parti unique. Les manifestants et les opposants accusent nommément l'actuel mouhafadh et sénateur de Bouira d'imposer son diktat et ses choix personnels. «Nous sommes de jeunes militants ambitieux et porteurs d'idées nouvelles au sein de notre formation et nous refusons de manière catégorique le parachutage de M. Hachemi, qui n'était même pas inscrit sur la liste des candidats», dira à la presse Adel Mihoubi. Les préparatifs de l'épreuve des élections dès le printemps prochain ne pouvaient passer inaperçus puisque l'émissaire d'Alger conclura son discours par cet appel: «Nous devons préparer les prochaines législatives dans la cohésion et l'union. Pour ce faire, nous devons absolument mettre les différends personnels de côté et souder nos rangs.»

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha