Accueil |Nationale |

CIRCONSCRIPTIONS ÉLECTORALES DANS LES WILAYAS DÉLÉGUÉES

Le département de Bedoui exclut tout changement

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Selon le directeur des études au ministère de l'Intérieur, les wilayas déléguées ont bénéficié à ce jour d'une enveloppe financière de 16,6 milliards de DA dédiés à la restauration et l'équipement.

L a carte électorale ne sera pas modifiée. La création des wilayas déléguées ne va en aucun cas imposer des changements lors des prochaines élections. Le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales a affirmé hier, «qu'aucun changement n'est intervenu dans les circonscriptions électorales suite à la création des wilayas déléguées qui n'est qu'une simple réorganisation administrative». «Les dispositions relatives aux prochaines élections ne connaîtront aucun changement sur le plan juridique car la création des wilayas déléguées dans le Sud du pays n'est qu'une simple réorganisation administrative et non pas un nouveau découpage», a indiqué le directeur des études au ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales, Chorfa Abdelkhaleq, dans une déclaration à l'APS. Toutefois, la wilaya peut faire l'objet d'un découpage en deux ou plusieurs circonscriptions électorales sur la base de critères de la densité démographique et dans le respect de la continuité géographique». A ce jour, 10 wilayas déléguées ont été créées dans le Sud du pays, en l'occurrence, Timimoun, Bordj Badji Mokhtar, In Aménas, In Salah, Touggourt, Djanet, El Meghaier, El Ménéa, Ouled Djellal et Béni Abbès. Ces wilayas déléguées ont bénéficié à ce jour, précise M.Chorfa, d'une enveloppe financière de 16,6 milliards de DA dédiées à la restauration et l'équipement outre l'organisation de 120 concours pour le recrutement de 1800 personnes en fonction des besoins en ressources humaines. Le représentant de l'intérieur a assuré que d'autres wilayas déléguées seront créées en 2017 dans les régions des Hauts-Plateaux et dont la liste n'a toujours pas été révélée. D'après lui, les wilayas déléguées des Hauts-Plateaux qui seront prochainement créées «bénéficieront du même dispositif que celui adopté pour les wilayas déléguées du Sud». Le directeur des études au ministère de l'Intérieur M.Chorfa qui n'a pas cité les daïras éligibles au statut de wilayas déléguées dans la région des Hauts-Plateaux, a affirmé que «le travail est actuellement en cours pour définir les critères de sélection des daïras concernées». Sur le plan économique, les daïras éligibles au statut de wilayas déléguées doivent disposer de ressources leur permettant de réaliser une relance économique dans ces régions, outre l'indépendance financière pour assurer le financement d'une grande partie de leurs dépenses. Le président de la République Abdelaziz Bouteflika avait mis l'accent lors du dernier Conseil des ministres sur la question de la création des wilayas déléguées dans les Hauts-Plateaux en 2017 pour rapprocher l'administration du citoyen et maîtriser le développement socio-économique en veillant à renforcer celles créées dans le Sud.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha