Accueil |Nationale |

ABDELHAMID SI AFFIF DÉNONCE

"Khaldoune a été injuste envers Ould Abbès"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Il rappelle que Ould Abbès a hérité d'une situation explosive au parti.

Après une longue diète politique, Abdelhamid Si Affif, sort de sa réserve et condamne la décision de Hocine Khaldoune, membre du bureau politique du FLN qui a démissionné du parti. «Prendre une pareille décision en ces moments précis que traverse le parti est à mon sens irresponsable de la part de M. Khaldoune. C'est une précipitation, un manque flagrant de sagesse», a jugé Si Affif membre du comité central et membre de la commission de contrôle au sein du parti. «M. Khaldoun a été injuste envers M. Ould Abbès. Il reproche au SG de vouloir le remplacer à la communication, ce qui est totalement faux! J'ai été témoin des faits, il n'a jamais été question de le remplacer, jamais», insiste Si Affif, rappelant par ailleurs que les texte, du parti sont claires: «Ils autorisent le SG de nommer et de s'entourer de es conseillers en vue de l'éclairer sur de nombreuses questions et c'est exactement ce qu'a fait M. Ould Abbès en appellant M. Benhamadi vu son expérience en la matière, mais pas pour remplacer Hocine Khadldoune.»
Justifiant sa décision de claquer la porte du bureau politique, M. Khaldoune a dit protester contre le comportement de Djamel Ould Abbès et sa manière de gérer le FLN.
«Il y a du mépris et de l'humiliation», dénonce-t-il. Renouvelant son soutien indéfectible à Djamel Ould Abbès, Si Affif ajoute que «si M. Khaldoune pense qu'on peut retirer la confiance au secrétaire général du FLN par un simple appel aux militants, il se trompe et ignore totalement la base militante du parti». Pour Si Affif, le travail titanesque qu'accomplit M. Ould Abbès est à saluer et à soutenir et à accompagner en toutes circonstances. «Il faut avoir l'honnêteté de reconnaître que M. Ould Abbès a hérité d'un parti avec des structures locales en effritement du fait des erreurs de gestion au niveau organique. Au plan politique, la situation était explosive avec que des cadres de valeurs qui étaient en dehors des structures du parti». Ould Abbès a tendu la main à tout ce beau monde et a réussi ainsi à préserver l'unité et la cohésion du parti. «Il n'est pas facile de recoller les morceaux du parti à la veille d'une échéance électorale aussi déterminante que les prochaines législatives», reconnaît Si Affif, réitérant son soutien à Ould Abbès «surtout pour sa position claire et qui ne souffre d'aucune ambiguïté envers le président Bouteflika».

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha