Accueil |Nationale |

LA POLICE DRESSE UN BILAN INQUIÉTANT DES ATTEINTES AUX BIENS ET AUX PERSONNES

La cellule familiale en danger!

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les services de la police judiciaire viennent de rendre public le bilan annuel des opérations. L'année 2016 aura été marquée par une délinquance plus ou moins égale aux années précédentes. Rien de nouveau donc à l'horizon à l'exception d'un chiffre qui attire l'attention au sujet des atteintes et délits contre la famille et les bonnes moeurs. Aussi, il apparaît sans comparaison aucune avec les mêmes chiffres de l'année dernière, que le phénomène atteint des proportions alarmantes au vu du caractère sacré de la famille dans la société locale. Le communiqué émanant de la cellule de communication de la police judiciaire parle donc de 62 affaires qui ont été traitées, impliquant 172 individus dont 62 ont été mis en détention préventive au sujet des crimes et délits contre la famille et les bonnes moeurs. Chaque semaine, une famille ou une personne est victime d'agression contre son intégrité. Une réalité amère qu'il convient d'analyser et de regarder en profondeur. Au chapitre d'un autre sujet qui touche directement au caractère sacré de la famille, les services de la police judiciaire ont eu à traiter 205 affaires, impliquant 293 individus dont 103 ont été mis en détention préventive. Les chiffres parlent des infractions en matière de stupéfiant.
En fait, les crimes et délits contre les personnes sont nombreux dans toutes les statistiques émanant des services de sécurité. Mais, en définitive, la délinquance dont ils parlent naît généralement du déséquilibre et des lacunes constatés dans la cellule familiale. Le danger donc que font éclater au grand jour ces chiffres au sujet des atteintes aux bonnes moeurs et aux stupéfiants font qu'ils sont urgents à analyser. C'est en effet à ce danger qu'il faudra faire face car tous les autres crimes sont l'oeuvre de personnes issues généralement d'un milieu familial déséquilibré.
Par ailleurs, il convient de signaler que l'année 2016 a été marquée par une forte surveillance sur les infractions diverses aux produits vendus dans les commerces et la conformité à la légalité dans l'exercice de plusieurs activités. Cette année qui vient de s'écouler a connu ainsi 253 exécutions d'arrêtés de fermetures, tous commerces confondus. Notons enfin, que l'année 2016 aura connu un nombre important d'actions de protestation au niveau des communes et des localités. Chaque semaine, des fermetures de sièges de mairies, de routes et autres ont été signalées à travers plusieurs communes. En fait, rares étaient les communes qui n'ont pas été touchées. La colère des populations est généralement due au manque de communication de certains représentants de l'administration et surtout des élus locaux. A noter seulement que les actions de protestations ne sont généralement pas accompagnées d'atteintes aux biens ni aux personnes à l'exception d'une qui a provoqué indirectement la mort de deux personnes à Makouda.
Deux frères, sont en effet morts dans un accident survenu sur le lieu où les manifestants avait fermé la route qui reliait Makouda à la ville de Tizi Ouzou. Leur véhicule est rentré dans la fumée des objets incendiés sur la chaussée alors que le conducteur a été contraint de stopper, mais ce sera sans compter sur l'arrivée d'un autre véhicule qui a percuté le premier en provoquant un incendie. Les deux frères qui se trouvaient à l'intérieur sont morts suite audit incendie qui a pris dans leur véhicule.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha