Accueil |Nationale |

YENNAYER À TIZI OUZOU

Une célébration spectaculaire et inédite

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
le Nouvel An berbère a battu tous les recordsle Nouvel An berbère a battu tous les records

Défilés, caravanes, galas, marches, salons, Miss Kabylie, ont été des activités qui ont permis d'extraire la ville des Genêts à sa léthargie.

Yennayer de cette année a été une journée exceptionnelle dans la wilaya de Tizi Ouzou, particulièrement au chef-lieu de wilaya. Jamais de mémoire de Tizi Ouzéen, la fête de Yennayer n'a été marquée par autant de faste et la présence d'autant de monde. De même que le nombre d'activités organisées, cette journée de jour de l'An berbère a battu tous les records.
Défilés, caravanes, galas, marches, salons, Miss Kabylie, ont été des activités qui ont permis d'extraire la ville des Genêts à sa léthargie. Et, cerise sur le gâteau, aucun incident, aussi infime soit-il, n'a été enregistré. Bien au contraire, une harmonie remarquable a dominé durant toute la journée de ce jeudi. Les activités, qui se sont tenues au centre-ville de Tizi Ouzou ont été alternées dans un respect mutuel.
La première étape de cette célébration inédite du jour de l'An amazigh, Yennayer, a été le gala de la diva Nouara, qui a eu lieu mercredi dernier en soirée au théâtre régional «Kateb-Yacine» de Tizi Ouzou. Puis jeudi, dès la matinée, la célébration a atteint sa vitesse de croisière. Plusieurs directions de wilaya ont mis le paquet pour donner de Yennayer la meilleure image possible. C'est le cas des directions de la culture et de la jeunesse et des sports. Ces dernières ont, en effet, organisé des défilés populaires. Des centaines de caravaniers ont parcouru les principales rues, en démarrant de la place Matoub Lounès, à l'entrée-ouest de la ville avant d'atterrir à la Maison de la culture Mouloud-Mammeri. Les citoyens de la ville ont été agréablement surpris de découvrir ces parades. Ils ont aussi découvert des dizaines de troupes algériennes venues de plusieurs wilayas du pays comme Khenchela, Djelfa et du sud du pays. D'autres troupes de chants et de danses, activant aux quatre coins de la wilaya de Tizi Ouzou ont également contribué à faire de cette fête de Yennayer un grand jour. Par ailleurs, l'ensemble des espaces et infrastructures ont été mobilisées pour accueillir les festivités de Yennayer. C'est le cas de la Maison de la culture «Mouloud Mammeri», le théâtre régional «Kateb Yacine», la salle omnisports «Saïd Tazrout», le stade du 1er-Novembre, la place «Matoub-Lounès», la place de l'ancienne mairie, etc. Tous ces espaces ont accueilli des expositions inhérentes à tous les aspects de la culture amazighe comme l'artisanat. La foire du miel qui a coïncidé avec le même événement s'est déroulée au niveau de la place du Musée de la ville. A la même occasion, la Maison de la culture a abrité un grand gala artistique, jeudi après-midi, dès 14 heures avec le chanteur connu Taleb Tahar et d'autres jeunes talents en avant-première. Quant à la compétition de Miss Kabylie, elle s'est déroulée durant la même journée, en après-midi, à la salle des fêtes «Saib». Cette douzième édition de ce rendez-vous annuel, a été organisée par «Ray May-communication» et a vu la présence d'un nombreux public. Par ailleurs, la marche à laquelle a appelé le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie a drainé des centaines de personnes. Elle a eu lieu dans le calme absolu. Les manifestants, en majorité des jeunes, se sont retrouvés en face du campus universitaire de Hasnaoua. ils ont parcouru la ville en scandant les slogans habituels du MAK. Une fois arrivés devant le siège de l'ancienne mairie, des animateurs du mouvement ont prononcé des discours devant les manifestants rassemblés au tour du rond-point principal de la ville de Tizi Ouzou. Notons que toujours dans le cadre de la célébration de Yennayer, le chanteur Ali Meziane a animé, jeudi, un gala artistique au centre culturel d'Azazga en présence de centaines de ses fans. Yennayer de cette année a été l'occasion pour rendre hommage à trois grands poètes kabyles anciens. En effet, la Maison de la culture «Mouloud-Mammeri» a abrité, cette semaine, un colloque national sur la vie et l'oeuvre des poètes Si Moh Ou Mhand, Cheikh Mohand Ou Lhocine et Youcef Oukaci. Notons enfin que de son côté, la wilaya de Tizi Ouzou a organisé son propre programme à l'occasion de Yennayer. Elle a initié le premier défilé de la placette Matoub Lounès vers la Maison de la culture ainsi que la tenue du deuxième défilé de la direction de la jeunesse et des sports du stade du 1er-Novembre vers la place de l'ancienne gare routière. Un repas traditionnel collectif a été initié par la wilaya à la Maison de la culture jeudi à midi, en présence de centaines de citoyennes et de citoyens. La wilaya de Tizi Ouzou a aussi organisé, au stade du 1er-Novembre des activités consistant en des expositions, des activités traditionnelles, des objets du terroir ainsi que des séances culinaires avec dégustation. A l'occasion de Yennayer, toujours, la wilaya a organisé une réception en l'honneur des lauréats sportifs de l'année 2016 ainsi que des retraités de la direction de la wilaya de la jeunesse et des sports.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha