Accueil |Nationale |

AHMADYYA ET LE MESSIANISME, UNE FACE POUR UNE MÊME MONNAIE

Un "boom" sectaire inquiétant

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Même les lycéens n'y échappent pasMême les lycéens n'y échappent pas

Après la Qadiania, c'est le messianisme qui se joint à ce mouvement de déstabilisation spirituelle et identitaire des Algériens.

Les services de sécurité de la sûreté de daïra d'Aïn El Baïda, wilaya d'Oum El Bouaghi, ont ouvert une enquête sur des suspicions quant à la pratique de certains lycéens, de plusieurs établissements de la ville, des rites du messianisme, apprend-on de source sécuritaire.
A l'issue de cette enquête, les informations parvenues aux éléments sécuritaires, font état de l'adhésion de plusieurs lycéens, la gent féminine notamment au mouvement du messianisme, a précisé la même source. En ajoutant que les premiers éléments alimentant les investigations, font état de l'exercice des préceptes de ce mouvement, d'obédience juive, par les filles oeuvrant en même temps à sa propagation. Autres informations apportées par les soins de la même source, faisant état de l'appartenance de plusieurs élèves du CEM Antri. Cet établissement situé à quelques mètres de la sûreté de daïra, n'était autre que le siège du mouvement où se pratiquaient les préceptes messianiques d'origine juive. Selon les précisions sur l'apparition de cette secte hébraïque, la même source a révélé que les réseaux sociaux sont les premiers facteurs de son apparition en Algérie. Et que ses adhérents recevaient les préceptes fondamentaux sur Internet. Mieux encore, les pratiquants de ce mouvement effectuent des déplacements hebdomadaires, dans la wilaya de Constantine, où ils sont initiés au mouvement par des encadreurs de celui-ci à l'Est du pays. Nos sources ont apporté des précisions sur la mission des encadreurs qui consiste à endoctriner ces jeunes gens, surtout vulnérables vu leur incapacité à distinguer, mais surtout à peser le pour et le contre, d'un tel revirement de la religion de leurs ancêtres. Ces encadreurs de l'ombre imposent aux collégiens d'adopter le noir et blanc dans leur habillement.
Les jeunes appartenant à cette secte sont manipulés de manière à exercer les préceptes du messianisme dans le temps et l'espace, en leur demandant de cacher le livre du Saint Coran, tatouer des insignes sur leurs corps, pour se distinguer des autres et se reconnaître entre eux.
D'ailleurs, c'est ce qui explique les contacts entre les élèves adeptes de ce mouvement sioniste, entre eux dans les salles de cours, à travers leurs écrits sur les bouts de papier. Sur l'apparition du messianisme dans les lycées, nos sources privilégient la thèse du passage des admis du second palier, d'où l'influence d'autres élèves par les nouveaux admis.
Dans ce sens, il convient de rappeler que le mouvement messianiste est apparu pour la première fois, l'année dernière dans un lycée à Oum El Bouaghi, où le premier adhérent à cette secte, oeuvrait à la propagation de ces principes.
L'élève du lycée H'Maïda Farhati avait été dans un premier temps transféré au lycée technique, Ababsa Abdelhamid avant de se faire renvoyer définitivement de l'établissement. Notons que l'objectif de ce mouvement vise à imprégner le maximum de personnes du judaïsme, en passant par la frange jeune dans la société algérienne. Au moment où nous mettons sous presse, il convient de signaler que les services de sécurité de Aïn El Baïda poursuivent leur enquête et mènent des investigations, touchant plusieurs institutions scolaires, du premier et du second paliers, notamment pour tenter de localiser et cerner la souche de ce mouvement sioniste. Sur ce dernier, le judaïsme messianique en l'occurrence, il s'agit d'un mouvement missionnaire chrétien issu du christianisme évangélique et combinant une théologie chrétienne avec une pratique religieuse partiellement juive. Ses fidèles se définissent comme des juifs affirmant la messianité de Yeshoua (Jésus), même si le mouvement trouve son origine, au début du XXe siècle, dans l'épiscopalisme (la version américaine de l'anglicanisme).
Leur but étant de convertir les juifs au christianisme.
Affaire à suivre

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha