Accueil |Nationale |

OULD ABBÈS À PROPOS DE LA CANDIDATURE DU PREMIER MINISTRE:

"Ne me posez pas ces questions gênantes"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le secrétaire général du flnLe secrétaire général du fln

«La candidature du Premier ministre n'est qu'une question de temps», a soutenu notre source en précisant que le ministre de l'Habitat, Abdelmadjid Tebboune, est désigné pour assurer l'intérim de la chefferie du gouvernement.

Serait-il partant ou pas? La candidature du Premier ministre, Abdelmalek Sellal,aux prochaines législatives fait l'objet d'un suspense. Une question qui nourrit une vive polémique dans les milieux politiques algérois en particulier au sein du parti majoritaire. Interpellé sur cette question, le secrétaire général du FLN, Ould Abbès, a soutenu que le cas du Premier ministre n'est pas celui des ministres. «Le Premier ministre ne gère pas un secteur mais tout le gouvernement et on ne peut pas laisser l'Etat sans chef du gouvernement pendant deux mois», a-t-il proprement déclaré hier, en marge de l'installation des nouvelles structures du sénat.
Ould Abbès a précisé, dans ce sens, que le Premier ministre a des engagements envers le président de la République qui lui a confié la gestion des affaires de l'Etat. Cela veut-il dire qu'il ne pourra pas se porter candidat? «Ne me posez pas ces questions gênantes», a-t-il répondu à L'Expression. «Ce n'est pas de mes prérogatives car il a affaire au président de la République», a-t-il renchéri, en soutenant toutefois que le Premier ministre est libre de se porter candidat ou pas, car il est conscient de ses responsabilités. Si l'on se contente d'une simple lecture des déclarations d'Ould Abbès, la candidature du Premier ministre est complément écartée. Or, rien n'est certain. Sellal attend juste l'accord du chef de l'Etat pour annoncer sa candidature. Selon une source proche, tout est ficelé dans les coulisses. «La candidature du Premier ministre n'est qu'une question de temps», a soutenu notre source en précisant que le ministre de l'Habitat, Abdelmadjid Tebboune est désigné pour assurer l'intérim de la chefferie du gouvernement. L'information sera officiellement annoncée, précise notre source, le 5 mars prochain, date de la fin du délai de dépôt des candidatures. Abdelmalek Sellal qui a des ambitions politiques et une expérience dans la gestion des affaires de l'Etat cherche à gagner une légitimité populaire qui lui offre de grands horizons dans la vie politique du pays. Le secrétaire général du FLN qui est connu pour son rapport avec le président de la République serait certainement au courant de ces manoeuvres, mais n'a pas voulu anticiper les choses comme ce fut le cas pour la candidature des ministres. Ould Abbès a écarté par le passé la candidature des ministres avant de la confirmer quelques jours après. A la question de savoir si les ministres devront déposer leur démission comme il l'avait déclaré auparavant, Ould Abbès a répondu par la négative. Selon lui, les ministres peuvent se présenter aux législatives sans déposer leur démission. «Les ministres ne démissionnent pas mais se retirent de la responsabilité, deux mois avant les élections et l'intérim sera assuré par le secrétaire général du ministère ou un autre ministre», a-t-il affirmé en précisant que ce n'est pas le cas du Premier ministre. Ould Abbès a tenu à réitérer que la transparence sera assurée. «Il n'y a pas de super citoyen, les ministres seront logés au même titre que les autres candidats car nous voulons consacrer la transparence totale dans cette élection en assurant l'égalité entre les citoyens», a-t-il tenté d'expliquer. A propos de l'utilisation des moyens de l'Etat, par les ministres, Ould Abbès s'est montré catégorique. «Les ministres n'ont pas le droit d'utiliser les moyens de l'Etat, M. Derbal l'a très bien déclaré, et ce, en application de la loi émanant de la nouvelle Constitution», a-t-il martelé avant d'ajouter que «les orientations du président de la République sont claires sur la transparence et les droits de l'homme». Le secrétaire général du FLN a soutenu que son parti joue la transparence. «Nous avons fait preuve d'une transparence irréprochable dans l'élaboration des listes électorales», a-t-il affirmé. Selon lui, l'opération de traitement des demandes de candidatures se poursuit et prendra fin dans cinq jours. «Nous traitons six wilayas par jour et nous allons achever l'opération dans cinq jours», a-t-il fait savoir en indiquant que c'est lui-même qui chapeaute l'opération.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha