Prévisions pour le 21 Aout 2018

 Adrar Min 31 °C Max 42 °C
34
 Laghouat Min 20 °C Max 30 °C
47
 Batna Min 12 °C Max 26 °C
34
 Biskra Min 21 °C Max 33 °C
32
 Tamanrasset Min 23 °C Max 33 °C
30
 Tlemcen Min 19 °C Max 30 °C
32
 Alger Min 20 °C Max 30 °C
32
 Saïda Min 17 °C Max 32 °C
32
 Annaba Min 20 °C Max 27 °C
39
 Mascara Min 16 °C Max 31 °C
32
 Ouargla Min 27 °C Max 37 °C
30
 Oran Min 22 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 28 °C Max 40 °C
32
 Tindouf Min 28 °C Max 41 °C
32
 Khenchela Min 13 °C Max 25 °C
34
 Mila Min 16 °C Max 28 °C
34
 Ghardaïa Min 24 °C Max 32 °C
34
Accueil |Nationale |

LOUISA HANOUNE

"La tripartite est vidée de son sens"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le PT a été contraint de se conformer à la règle des 4% dans 18 wilayas. Il ne sera pas représenté pour le rendez-vous du 4 mai prochain dans 4 wilayas.

Le qualificatif de tripartite ne correspond plus au rendez-vous auquel le gouvernement invite ses partenaires (l'Ugta) et le patronat, ce point de vue est celui de Louisa Hanoune chef du parti des travailleurs. «Le mot tripartite veut dire trois parties, Or ce que nous avons vu à l'occasion de la dernière tripartite, est un véritable forum auquel de nombreuses organisations ont été conviées», a souligné hier la secrétaire générale du PT lors de l'ouverture de la session ordinaire du bureau politique de son parti à Alger. Citant avec stupéfaction certains parmi ces invités «intrus», à l'image de Nabni, Cnes et mouvements de jeunes, la chef du PT dira sans concession aucune «je ne vois aucun rapport entre ces organisations et un rendez-vous aussi crucial que la tripartite concernant en premier lieu les travailleurs». La présence de ces invités, a laissé entendre en outre Louisa Hanoune, n'était pas sans effets sur le dernier rendez-vous dont n'a découlé aucune décision ou mesure. «Les seules promesses que nous avons entendues à l'occasion de ce rendez-vous, sont l'encouragement de partenariat public-privé et l'amélioration du pouvoir d'achat des citoyens», a ajouté Hanoune sur un ton moqueur, affirmant que l'application de la première promesse a montré déjà ses limites sur le terrain dans la mesure où cette formule a toujours profité au privé et elle est improductive, tandis que la deuxième promesse est utopique, car la détérioration du pouvoir d'achat des citoyens a atteint un point où c'est presque impossible d'y remédier. Pour couper court, Hanoune dira que «le gouvernement a confirmé ses choix de régression au profit de minorité» Enchaînant sur sa lancée contre la politique du gouvernement et ses demi-mesures, la patronne du PT a qualifié le nouveau Code du travail adopté récemment de «honteux et rétrogradant». «Il a privé la femme de son droit de refuser de travailler la nuit et autorisé le travail et l'exploitation des mineurs à partir de l'âge de 6 ans», a-t-elle argué, précisant que ces deux acquis sont préservés et sacralisés de par le monde. S'exprimant sur la panique qu'a créé le vaccin contre la rougeole et la rubéole au sein des parents d'élèves, la chef du PT n'a pas hésité à enfoncer une nouvelle fois le ministre de la Santé lui reprochant son amateurisme dans la gestion et sa complicité avec des milieux de l'argent sale. Et d'ajouter: «Il est tout à fait normal que les parents d'élèves aient peur et de la méfiance en les capacités du ministère quand un ministre se fait arnaquer par un charlatan et négocie avec des hommes d'affaires». Abordant ensuite la célébration de la date de 8 mars, fête de la femme, que les pouvoirs publics tiennent à célébrer chaque année avec fanfare et allégresse, Hanoune dira que cette façon de la célébrer n'est pas la bonne et il y a lieu de lui mettre un terme. «La célébration du 8 mars doit rimer avec la sensibilisation des femmes à leurs droits et leur apprendre comment se mobiliser, ainsi que l'établissement d'un bilan quant à ce qui a été fait justement dans le chemin de l'égalité avec son frère homme», tranche-t-elle. Revenant par ailleurs longuement sur les prochaines élections législatives et les préparatifs du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune, indiquera que la préparation de cette échéance se déroule dans un climat serein au niveau de son parti. «Bien que parfois, nous avons été confrontés à des situations très difficiles induites par certains partis politiques (FLN et RND) et affairistes qui se sont portés candidats en tant que Indépendants, nous avons tenu à ce que tout se fasse dans la transparence et la légalité au sein de notre parti», a affirmé la conférencière, soulignant que son parti a été contraint de se conformer à la règle des 4% imposée par la nouvelle loi électorale dans 18 wilayas. «Sur ces 18 wilayas, le PT n'a pu ramasser les signatures nécessaires que dans deux wilayas,», fera savoir Hanoune. Dans les wilayas de Ghardaïa et de Béchar où le PT ne sera pas représenté pour le prochain rendez-vous électoral, la raison de sa non-représentation est le retard qu'ont mis les militants du parti dans l'envoi des listes confectionnées.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha