Prévisions pour le 20 Juillet 2018

 Adrar Min 32 °C Max 46 °C
30
 Laghouat Min 27 °C Max 41 °C
30
 Batna Min 22 °C Max 38 °C
30
 Biskra Min 27 °C Max 45 °C
30
 Tamanrasset Min 24 °C Max 36 °C
30
 Tlemcen Min 22 °C Max 31 °C
30
 Alger Min 21 °C Max 33 °C
28
 Saïda Min 23 °C Max 40 °C
30
 Annaba Min 20 °C Max 32 °C
30
 Mascara Min 22 °C Max 35 °C
30
 Ouargla Min 30 °C Max 46 °C
30
 Oran Min 24 °C Max 28 °C
30
 Illizi Min 28 °C Max 42 °C
32
 Tindouf Min 27 °C Max 44 °C
34
 Khenchela Min 23 °C Max 37 °C
30
 Mila Min 21 °C Max 41 °C
30
 Ghardaïa Min 31 °C Max 42 °C
30
Accueil |Nationale |

COOPÉRATION ALGÉRO-ESPAGNOLE

L'Algérie est un partenaire incontournable

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le ministre espagnol des Affaires étrangères et de la Coopération, Alfonso Dastis QuecedoLe ministre espagnol des Affaires étrangères et de la Coopération, Alfonso Dastis Quecedo

Entre l'Algérie et l'Espagne, les relations sont excellentes et les consultations politiques sont extrêmement fluides.

Le ministre espagnol des Affaires étrangères et de la Coopération, Alfonso Dastis Quecedo, a affirmé jeudi, lors de sa visite que «l'Algérie constituait pour son pays un partenaire crucial dans la lutte contre le terrorisme». Pour l'hôte d'Alger, l'Algérie est un garant pour la sécurité des concitoyens. Le représentant de la diplomatie espagnole s'exprimait à l'issue des consultations politiques régulières entre l'Algérie et l'Espagne. La rencontre a été co-présidée par Ramtane Lamamra chef de la diplomatie algérienne et le diplomate espagnol. Ce dernier ne manquera pas d'ajouter que «l'Espagne reconnaît le travail inlassable de l'Algérie dans la lutte contre le fléau du terrorisme», attestant sans réserve que «la coopération algéro-espagnole en matière de sécurité est très rapprochée». L'invité d'Alger n'hésitera pas dans ce contexte à exprimer son souhait de voir cette coopération s'épanouir dans la continuité. Le ministre espagnol des Affaires étrangères souligne avoir abordé avec son homologue algérien la situation qui prévaut actuellement dans la région en relevant les foyers de tension qui dira-t-il «ne manquent pas». Evoquant les relations bilatérales, le diplomate assure qu' «entre l'Algérie et l'Espagne, les relations sont excellentes et les consultations politiques sont extrêmement fluides dans l'intérêt des deux pays». Il explique à ce propos que «les deux parties oeuvrent dans le sens de renforcer les échanges économiques, notamment dans les secteurs les plus intéressants», d'où ajoute-t-il «l'organisation dans les prochains mois, d'une autre réunion de haut niveau». Les relations entre l'Algérie et l'Espagne, sont très fluides et ce depuis la signature du Traité d'amitié, de bon voisinage et de coopération entre les deux pays en 2002. Elles ont été qualifiées de très positives et s'inscrivent dans la continuité et l'intensité. D'ailleurs, c'est sur cet élan que le chef de la diplomatie algérienne Ramtane Lamamra releve de son côté que «la coopération algéro-espagnole dans la résolution des conflits est non seulement positive, mais prometteuse», dans la mesure où il y a une convergence pour la mise en oeuvre des mécanismes renforçant la légalité internationale». Cela sans manquer d'ajouter que «l'Espagne a un rôle important à jouer en ce qui concerne la sous-région sahélo-saharienne, mais aussi sur la question palestinienne et la Syrie». La donne renseigne sur une symbiose entre Alger et Madrid et une jonction politique et sécuritaire entre les deux pays. Cette rencontre n'aurait pas été complète sans la souvenance de la question du Sahara occidental.
A ce propos le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra a réitéré à son homologue espagnol «l'attachement de l'Algérie à l'autodétermination du peuple du Sahara occidental», indiquant «son soutien aux efforts du secrétaire général de l'ONU notamment à la faveur de l'adhésion du Maroc à l'Union africaine, susceptible de participer à la création d'un nouveau climat politique qui serait, nous l'espérons, favorable à la résolution de ce conflit». Le diplomate mettant au-devant de la scène les relations privilégiées entre l'Algérie et l'Espagne, a appelé à «la mobilisation des opérateurs économiques des deux pays afin de donner de la consistance à leur partenariat gagnant-gagnant». Enfin, reste à souligner que les deux parties se sont engagées à «redoubler d'efforts pour présenter, dans les mois à venir, plusieurs accords de nature à renforcer la coopération algéro-espagnole en ciblant des secteurs comme le tourisme, dans lequel l'Espagne capitalise une expérience unique, ainsi que l'agroalimentaire», souligne encore le ministre des AE Ramtane Lamamra, qui ne manquera pas en cette circonstance d'adresser une invitation au roi d'Espagne, Felipe VI, pour effectuer une visite en Algérie avant la fin 2017, laquelle a été exprimée par le chef de l'Etat Abdelaziz Bouteflika, au roi d'Espagne.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha