Accueil |Nationale |

EL HABIRI, DG DE LA PROTECTION CIVILE, À BOUIRA

Nos pompiers ont mérité leur renommée

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le premier responsable des pompiersLe premier responsable des pompiers

«Ils n'ont rien à envier à leurs collègues des nations plus développées» ce constat se dégage des exhibitions et autres interventions variées produites par les unités de la Protection civile de Bouira à l'occasion hier de la venue du directeur général Mustapha El Habiri.

En effet, le premier pompier du pays a effectué hier une visite à Bouira où il a eu à apprécier les avancées concrétisées par ses hommes dans le domaine des interventions en milieu difficile. El Habiri a d'abord inspecté une exposition dédiée à la logistique, mais aussi au volet formation. Des jeunes ont été initiés à l'intervention de proximité. Après plusieurs stages, ces bénévoles sont désormais capables de porter les premiers secours aux blessés. Sur le parking longeant le stade olympique, plusieurs simulations ont été présentées à l'hôte du wali de Bouira. Le deuxième point sera la cité en face de l'unité de Bouira où les pompiers ont réalisé plusieurs prouesses avec l'évacuation à l'aide de cordage depuis de hauts étages. Sur place, le colonel Moulai, directeur de wilaya de la Protection civile présenta une fiche technique globale résumant les grands pas faits par ce corps républicain citoyen dans les domaines divers, comme l'évacuation en milieu urbain, la prévention, la lutte contre les incendies, l'intervention en milieu aquatique et en montagne. S'agissant justement de la mission première de ce corps, il faut préciser que le mois d'août demeure le mois où a été atteint le pic des incendies avec 195 ha brûlés l'année dernière.
Partant de ces constats, les services de la Protection civile ont engagé plusieurs opérations de sensibilisation en direction des citoyens. «Un incendie peut être déclenché par un geste anodin d'un citoyen qui jette une bouteille en verre au milieu d'une broussaille. Avec l'effet du soleil, les écussons jouent le rôle de la loupe et le feu démarre.» Selon toujours un responsable, plus de la moitié des incendies sont l'oeuvre des comportements incivils des randonneurs, des bergers et quelquefois des braconniers. Pour contrecarrer cette situation, la direction générale de la Protection civile a organisé huit expositions en marge de la célébration des Journées mondiales et nationales de l'arbre, de l'environnement. 24 conférences-débats au niveau des établissements scolaires des différents paliers d'enseignement, une campagne de reboisement où 21.310 plants ont été mis en terre, 19 émissions radiophoniques et une émission télévisée sur la nécessité de sauvegarder la nature. Le public ciblé reste celui directement ou indirectement concerné par le massif forestier comme les riverains, les bergers et les amoureux de la nature. Le troisième point de cette visite sera le versant du Djurdjura, dans la région de «thighzart» sur les hauteurs du Djurdjura où les éléments ont procédé à des évacuations en milieu hostile.
Le directeur général de la Protection civile a apprécié les manoeuvres tout en insistant sur la nécessité d'accorder une importance particulière à ce segment surtout que la région de Tikjda connaît une dynamique et un retour de plus en plus important de touristes, hiver comme été.
Le premier responsable a aussi insisté sur la nécessité d'accélérer la mise en place de l'unité héliportée prévue au niveau du site de Tikjda. De retour à Bouira, plusieurs cadres partis en retraite ont été honorés. Des bénévoles ayant suivi la formation de secouristes de proximité ont été aussi conviés et honorés.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha