Accueil |Nationale |

FÊTE DU PRINTEMPS À BÉNI YENNI

Comme dans les temps anciens

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Cet événement arrive avec les vacances scolairesCet événement arrive avec les vacances scolaires

C'est à l'initiative de l'association «Ecovolonterre» que se tiendra «Amagar N'tafsut», l'accueil du printemps ce jeudi 23 mars à Béni Yenni.

Ce collectif de jeunes de l'association du développement local et de la protection de l'environnement fêtera, pour la deuxième année consécutive, cette date phare des ancêtres. C'est tout un rituel qu'ils comptent faire revivre par la célébration de ce jour important dans le calendrier agraire des anciens. Pour l'occasion, les organisateurs ont donc mis au point un riche programme qui sera dédié à la gastronomie bio.
Les manifestations se dérouleront au niveau de la maison de jeunes Keddache-Ali de la ville de Béni Yenni. Un riche programme attend les visiteurs. Aussi, à l'ouverture, des expositions diverses seront lancées. Il y aura des expositions-ventes assurées par des pépinières avec la participation de l'association «Les amis d'El Fouara» venue de Hammamet en Tunisie. Parallèlement, une autre exposition se tiendra pour vulgariser les plats traditionnels de la région. Un art qui va de pair avec les produits du terroir comme l'huile d'olive, le miel, le fromage et plein d'autres richesses de nos arbres qui fleurissent justement en cette période.
La fête de la rencontre du printemps se poursuivra jusqu'au 23 mars avec des expositions aussi riches que variées. Pour agrémenter la circonstance, les organisateurs ont mis au point un autre registre.
Les randonnées pédestres dans les monts d'Ath Yenni ainsi que des randonnées à vélo. Les participants recevront des diplômes de participation.
Par ailleurs, la conjoncture de l'arrivée du printemps est l'occasion pour de nombreuses associations activant dans le domaine. Aussi, le 23 mars, l'association Arc-en-ciel organisera pour la circonstance un colloque sous le thème de l'environnement.
Les jeunes de l'association inviteront des spécialistes pour parler de la propreté de l'environnement dans le développement économique. L'évènement coïncidant avec la Journée mondiale de l'arbre sera également marqué par la direction de l'environnement. Une journée sera consacrée à l'arbre dans la ville de Tizi Ouzou.
Le programme se tiendra au niveau de la place de l'ancienne mairie de la ville. Les expositions seront animées par des jeunes porteurs de projets qui ont su intégrer le créneau. Parallèlement, la direction de l'environnement a pensé à joindre le geste à la parole. Une opération de mise en terre de plants d'arbres se tiendra le 23 mars à travers quelques allées de la ville des Genêts.
Les pouvoirs publics arriment leurs programmes à l'international avec le thème choisi par le Fonds alimentaire de l'ONU.
Enfin, notons que cette période qui coïncide avec l'arrivée du printemps est l'occasion pour nos ancêtres de planter des arbres et entretenir leurs vergers.
La complicité des Amazighs avec l'arbre date depuis des millénaires.
Les Berbères ont développé des liens affectifs avec la nature à tel point que les mythes fondateurs de leur existence se fondent dans la nature. Anzar est le dieu de l'eau dans la mythologie. Sa célébration dure encore grâce au génie berbère qui a su dompter ce dieu en l'amenant à s'adapter à la religion monothéiste qu'est l'islam. Il n'y a pas si longtemps, nos grands-parents fêtaient encore l'arrivée du printemps en allant à sa rencontre le jour de son arrivée. Au matin, avant le lever du soleil, les enfants sortent dans la nature cueillir les premières fleurs.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha