Accueil |Nationale |

EMIGRATION CLANDESTINE

28 harraga arrêtés à Aïn Témouchent et à Oran

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

13 candidats à l'émigration clandestine ont été arrêtés, hier, non loin des côtes de Béni Saf (Aïn Témouchent), a-t-on appris auprès des services de la Protection civile de la wilaya. Cette opération, menée conjointement par les gardes-côtes et les services de la Protection civile de la wilaya, a permis l'arrestation de 13 jeunes dont l'âge varie entre 24 et 33 ans, qui tentaient une traversée secrète pour rejoindre les côtes espagnoles à partir du littoral de Béni Saf, a indiqué la même source. 11 parmi ces candidats à l'émigration clandestine sont issus de la wilaya d'Aïn Témouchent. Les deux autres sont originaires d'Alger, a-t-on ajouté.
Leur état de santé est bon, après leur évacuation au service des urgences médicales de l'Etablissement hospitalier de Béni Saf, a-t-on assuré de même source. Ces harraga seront présentés à la justice pour émigration illégale selon les procédures d'usage,
a-t-on indiqué. 15 autres ont été interceptés tôt dans la même journée à quatre miles au large de Cap Falcon (Aïn el Turck) par les unités des garde-côtes d'Oran, a -t-on appris de ce corps de sécurité. Ces harraga, dont six Algériens et neuf ressortissants africains avaient pris le départ d'Aïn Turck à bord d'une embarcation en polyester avec un moteur hors bord pour gagner les côtes espagnoles, a indiqué la même source. Parmi les ressortissants africains de diverses nationalités, figuraient trois femmes et deux fillettes de cinq mois et sept ans, a-t-on précisé. Les harraga interceptés ont tous été remis à la Gendarmerie nationale, après les formalités d'usage, a-t-on ajouté.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha