Accueil |Nationale |

POUR SUPPLÉER AUX DYSFONCTIONNEMENTS DE LA CONSERVATION FONCIÈRE

L'outil numérique sauve la mise

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le gouvernement aspire à la modernisation des services de l'administration du foncier.

La direction générale du Domaine national a présenté hier à Alger, un programme ambitieux de réformes de ses structures en marge d'une journée d'information au ministère des Finances sur la démarche de numérisation du livre foncier et des activités de la Conservation foncière.
S'exprimant lors de cette rencontre, le ministre des Finances, Hadji Baba Ammi a indiqué que «le diagnostic dressé par la direction générale du Domaine national a mis en exergue les dysfonctionnements dont souffre la Conservation foncière». Il a souligné dans ce sens «qu'il a été relevé notamment que la Conservation foncière est assurée totalement de façon manuelle, ce qui n'a pas manqué d'engendrer des répercussions négatives tant sur le plan qualitatif que quantitatif». Ce programme permettra selon le ministre «d'assurer une gestion automatisée et sécurisée de toutes les formalités foncières et immobilières opérées». Ce qui aboutira entre autres à «une sécurité juridique renforcée des transactions immobilières à la réduction des délais de traitements des actes soumis à publication, mais encore, une délivrance rapide d'informations fiables aux usagers de la Conservation foncière», a-t-il souligné.
Lors de son allocution, M.Baba Ammi a en outre fait savoir que cette démarche «se propose de développer une conduite de changement avec comme appui un certain nombre d'actions tendant à restituer à la domanialité et au foncier leur rôle éminemment économique». Pour matérialiser cette démarche, un plan d'action a été mis en place par l'ensemble des parties prenantes: «Il s'agit d'actions structurées devant être réalisées en deux phases programmées pour les années 2017 et 2018», a souligné le responsable. Il a précisé dans ce sens, que la première phase sera mise en oeuvre durant l'année en cours. «Celle-ci comporte plusieurs mesures, à savoir, la mise en place d'un système d'informations par l'introduction de nouvelles technologies de l'information des services ou encore l'amélioration de la gestion des ressources humaines». La deuxième phase s'étalera quant à elle jusqu'à la fin de l'année 2018. «Elle sera consacrée à la conception du système d'information centralisé, après finalisation des travaux au niveau local et régional, à travers la mise en place d'un centre national de traitement de la documentation foncière (Data Center)», précise-t-il encore.
Le grand argentier a conclu son discours en appelant le directeur général du Domaine national ainsi que l'ensemble des responsables et personnels de l'Administration domaniale et foncière, à déployer les efforts nécessaires à l'effet d'assurer une réussite parfaite dans la mise en oeuvre de ce programme de modernisation. Cette journée d'information a vu la participation des hauts responsables du ministère des Finances, des représentants des institutions et organisations partenaires et des responsables de l'Administration des Domaines et de la Conservation foncière ainsi que des représentants de la presse.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha