Accueil |Nationale |

VISITES INOPINÉES DU MINISTRE DES TRANSPORTS ET DES TRAVAUX PUBLICS

Zaâlane secoue les chantiers d'Alger

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Aussitôt nommé à la tête du secteur, Zaâlane est déjà sur le terrain s'illustrant ainsi comme étant le ministre le plus actif.

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaâlane, a effectué hier une visite inopinée aux projets du métro d'Alger, notamment ceux d'extension vers la place des Martyrs et l'aéroport international d'Alger, a indiqué le ministère dans un communiqué. Lors de sa visite, Zaâlane a inspecté les travaux d'extension du tronçon reliant la Grande-poste à la place des Martyrs et la station de Haï el-Badr.
La mise en service de la ligne allant entre la Grande-Poste et la place des martyrs (1,7 km) est prévue pour la fin 2017. Avec l'exploitation de cette future ligne, en plus de celle de Haï El Badr-Aïn Naâdja (3,6 km), cinq nouvelles stations de métro seront ouvertes: Ali Boumendjel et la place des Martyrs sur la première extension, et Halte des ateliers, Aïn Naâdja I et Aïn Naâdja II. Ces nouvelles lignes s'ajouteront donc aux trois autres déjà en service qui sont la Grande-Poste-les Fusillés, les Fusillés-Haï El Badr et Haï El Badr-El Harrach. Le ministre a également inspecté le centre de commande du métro d'Alger et s'est enquis de l'avancement des travaux d'extension de la ligne du métro vers l'aéroport international Houari-Boumediene.
Les travaux d'extension du métro d'Alger reliant El Harrach-Centre à cet aéroport international ont été entamés il y a plus d'une année. Cette ligne, qui s'étend sur un tronçon de 9,5 km et composée de neuf stations et de 10 puits de ventilation, devrait être réceptionnée fin 2019 ou début 2020. Le métro d'Alger s'étale actuellement sur 13 km et comprend 14 stations allant de la Grande-Poste à
El-Harrach. Cette distance atteindra 40 km à l`horizon 2020. Après la mise en service des deux nouvelles extensions à la fin 2017, le métro de la capitale couvrira une distance de 18 km. Aussitôt nommé à la tête du secteur, Zaâlane est déjà sur le terrain s'illustrant ainsi comme étant le ministre le plus actif. Avant-hier, il a effectué une visite inopinée à certains projets du secteur, à l'instar du projet d'extension de l'aéroport international d'Alger et d'autres projets routiers, indique un communiqué du ministère. Zaâlane a inspecté les travaux d'extension de l'aéroport Houari Boumediene, lesquels permettront une fois reçus en 2018 de transporter jusqu'à 10 millions de voyageurs par an. Le taux d'avancement des travaux est estimé à 70%. D'un coût de 74 milliards de dinars, le nouvel aéroport sera doté d'un parking d'une capacité de 4500 véhicules, 3 hangars d'avion et des pistes s'étalant sur 424 000 m², ainsi que 120 points d'enregistrement et 84 guichets de contrôle. Par ailleurs, le nouveau ministre des Travaux publics a visité le projet de réalisation d'une route (issue) reliant Oued Ouchayeh à Baraki via un grand pont. Ce projet facilitera l'accès à l'aéroport, et la sortie directement vers Birtouta et la Route nationale N1. Zaâlane a également inspecté la route reliant le premier carrefour giratoire au second carrefour. Par ailleurs, le ministre a inspecté le projet relatif à l'aménagement de la baie d'Alger (Sablettes), qui sera équipée d'un parking de voitures destiné aux visiteurs de cette promenade. Ce parking réalisé sur une superficie de 47 000 m² sera élargi pour recevoir 1 200 véhicules.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha