Accueil |Nationale |

DES MILLIERS DE FAMILLES EN SORTIES NOCTURNES DURANT CES DERNIERS JOURS DU RAMADHAN

La folle ambiance d'alger

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
La vie nocturne permet à l'individu de rompre avec la pression de son quotidienLa vie nocturne permet à l'individu de rompre avec la pression de son quotidien

Alger-Est est enrobée de cette robe gaie, souriante, faisant de la vie nocturne une espèce de mondanité au goût épicurien, mais dans sa sobriété qui ne cherche qu'à exprimer une seule valeur qui se résume dans le savoir-vivre.

L'Algérois se fait édulcorer et orner par une espèce d'édifices et de structures qui, lui attribuent une dimension névralgique quant au déplacement et à l'exploitation des moments dans le but de casser avec la léthargie et la morosité et de renouer avec la jouvence qui redonne de la vitalité même aux personnes d'un certain âge.
Faire allusion à «l'Algérois», c'est faire référence à l'est d'Alger qui a connu une véritable métamorphose. Dix années avant, nul ne pouvait croire qu'Alger-Est aurait connu cette mutation en matière urbanistique ou sur le plan de restructuration de la région en optant pour un schéma directeur lui permettant de relier toutes les villes qui en dépendent par un réseau du transport de masse, moderne et efficace à savoir le métro et le tramway. Alger-Est s'est dotée d'un panorama longeant le long de sa baie à travers un espace qui s'intitule la promenade d'Alger bariolée de palmiers washingtonia servant à orner le long de la promenade des «Sablettes» et autres arbustes et plantations exotiques pour donner du nectar et de la chlorophylle à ce grand jardin à ciel ouvert.

des familles en villégiature aux sablettes
Cet espace qui constitue un véritable carrefour pour beaucoup de familles algériennes, s'est transformé en agora de toute sorte de distractions. Mais durant ce mois de Ramadhan, les Sablettes sont devenues l'endroit où beaucoup de gens viennent de Blida, Boumerdès et les régions du Centre pour rompre le jeûne sur la pelouse verte assistant ainsi au coucher du soleil, se donnant à un rituel foncièrement naturel annonçant de la sorte le début d'une vie nocturne au goût ramadhanesque des plus suaves. Cette nouvelle pratique gagne de plus en plus en adeptes et en partisans qui sont nombreux à venir faire le baptême inaugurateur d'un rythme nocturne des plus animés.
D'ailleurs, c'est là que le bruit et le vacarme en pleine nuit prend un sens jovial caressant ainsi la gaieté et l'incommensurable joie à travers une animation des plus condensées durant toute la nuit.
Alger-Est est enrobée de cette robe gaie, souriante, faisant de la vie nocturne une espèce de mondanité au goût épicurien mais dans sa sobriété qui ne cherche qu'à exprimer une seule valeur qui se résume dans le savoir-vivre.
L'endroit est devenu très prisé par les habitants des villes environnantes, les voitures se bousculent au grand portail de la promenade des Sablettes, créant ainsi une véritable congestion. Cette ambiance nocturne renseigne sur le nouveau mode de vie des Algériens qui casse tous azimuts avec la période sombre qui a caractérisé le pays durant les années 1990; c'est cette décennie qui a poussé les citoyens à se contenter uniquement de prendre soin de leur vie, c'était la période où la vie humaine était banalisée par les hordes barbares venant d'une époque moyenâgeuse. La promenade d'Alger est constituée de l'espace grandiose des Sablettes, de l'hypermarché «Ardis», du parc d'attractions situé aux Pins maritimes. Ces lieux rassemblent les visiteurs pour de multiples raisons. Surtout que le mois du Ramadhan est à sa fin, cela fait sortir les familles pour se procurer les vêtements de «l'Aid el Fitr» pour leurs chérubins. Mais il y a des familles qui sortent la nuit pour vivre les moments de joie et apprécier l'air marin qui caractérise toute la région est d'Alger.

Des soirées au bord de la mer
Alger-Est se propose comme opportunité pour les habitants des régions limitrophes dans la perspective de passer des soirées et des moments de distraction. La région Est dispose d'une chaîne de transport moderne et efficace à l'image du tramway qui est relié à une autre locomotion des plus modernes et qui répond à la demande accrue des usagés, à savoir le métro. Ces deux moyens de transport modernes ont participé fortement dans le désenclavement de la région Est d'Alger. Le transport- moderne contribue dans la création de nouvelles habitudes, il vise à réhabiliter les anciennes et bonnes traditions qui ont complètement disparu depuis deux décades.
Le visiteur pourrait constater qu'Alger-Est s'est complètement métamorphosée, elle a même pris de l'avance sur Alger-Ouest de par les investissements qui se sont déployés massivement à l'image des ports de plaisance qui se répandent à partir de la promenade jusqu'à «Bordj El Kiffan», une ville balnéaire puisqu'elle est dotée de quelques hôtels pour la circonstance. Bordj-El-Kiffan vient d'avoir son propre port de plaisance renforcé par deux jetées au milieu de la mer permettant aux estivants de bien profiter de la fraîcheur marine.Cette localité qui était depuis quelque temps une région déserte, retrouve sa dynamique nocturne, on y voit des familles venir massivement pour prendre des glaces et occuper les jetées et les espaces sablonneux aménagés pour la circonstance. La nuit à Bordj El Kiffan prend la forme d'une ambiance qui casse avec la routine de la journée durant le mois du Ramadhan où tout le monde affiche une certaine taciturnité qui renseigne sur le degré de la fatigue et de lassitude qui ronge beaucoup d'entre eux. Les Algérois abordent leur soirée à Bordj El Kiffan, l'ex-Fort de l'eau en déambulant sur la longue et magnifique rampe qui sépare la petite bourgade nommée «La Sirène» de la mer qui fait exprimer ses fracas sur un rythme nocturne dégageant une senteur rafraîchissante.
Les moyens de locomotions aidant, ils sont nombreux ceux qui utilisent le tramway pour se déplacer vers Bordj El Kiffan pour passer une soirée pleine d'ambiance ou ceux qui profitent de l'ambiance nocturne et aussi essayer de trouver des opportunités et des occasions à la portée de leur pouvoir d'achat en ce qui concerne les vêtements de l'Aïd pour leurs enfants. Les magasins qui ouvrent pour l'événement ne ferment que tard le matin. Même le tramway ne s'arrête qu'a partir de 2 h 00 du matin, ce qui facilite la tâche aux usagers de ces moyens de locomotion pour se déplacer sans réfléchir comment revenir.La mer est devenue le lieu le plus convoité par les Algérois, surtout que la mer vient d'être dotée de structures qui font d'elle un endroit qui capte les amoureux de la grande bleue et de ses charmes.C'est ce qui explique que les habitants des régions environnantes se déplacent massivement vers la promenade d'Alger et les endroits environnants.

prospérité du commerce
Le mois de Ramadhan exerce une pression sans précédent sur le plan commercial. Les centres commerciaux qui existent dans la région d'Alger-Est à l'image d'Ardis, le centre commercial de Bab-Ezzouar et le Carrefour sont envahis par des foules nombreuses pour s'offrir des opportunités en rapport avec les spécificités du mois du Ramadhan ou pour répondre aux besoins de la vie quotidienne.
Les centres commerciaux situés à Alger-Est ne connaissent pas de répit, ils travaillent sans cesse même la nuit. Mais ces centres commerciaux créent une ambiance nocturne qui leur permet de joindre l'utile à l'agréable, c'est-à-dire que les jeux ludiques et d'autres formes d'animation permettent aux gens de sortir la nuit et apporter leur contribution par leur présence dans cette dynamique qui est l'ambiance nocturne.
Les centres commerciaux à l'image d'Ardis ne font pas uniquement dans le commerce traditionnellement parlant, mais ils font recours à des méthodes qui feront de l'activité commerciale un élément de distraction et de loisir même si cela relève aussi du commerce, mais il est seulement couvert d'éléments subtils dans l'objectif de créer de l'ambiance et se réconcilier avec la vie et l'ambiance nocturne.Les derniers jours du mois du Ramadhan, offre un spectacle rare d'Alger-Est, un spectacle plein d'euphorie et de dynamisme nocturne à plusieurs sens, c'est une véritable mosaïque nocturne où tout le monde exprime sa façon de vivre la nuit. Il y a plusieurs façons et moyens pour passer des belles soirées et moments à Alger-Est sans pour autant que cela soit coûteux ou embarrassant.La promenade d'Alger se propose comme un meilleur endroit qui exprime la nouvelle façade et image de l'Algérois qui verse dans la dynamique de la vie nocturne, alors que jadis, c'est-à-dire qu'il y a de cela deux décennies, l'Algérois et les habitants qui habitent les environs d'Alger n'avaient pas le droit de se procurer des moments de cette nature caractérisés par des haltes faites de joie, de plaisirs et d'ambiance qui se distinguent cette fois-ci par leur nombre qui s'accroît de plus en plus. Un visiteur de nuit, verra Alger-Est autrement, ne pourra pas la dissocier de la vie nocturne qui singularise les pays les plus anciennement connus par ce genre d'habitudes et traditions.
Alger-Est by night donne l'image d'une grande ville orgueilleuse et jalouse de sa singularité faite de joie, d'ambiance et beauté nocturne que dégagent les lumières multicolores de la grande roue qui se fixe tel un sphinx cherchant à s'éterniser en planant d'une façon qui ne connaît pas de cesse dans le ciel aux couleurs gaies. Il faut que des expériences de ce genre soient propagées sur l'ensemble du pays, c'est une manière de rendre à l'Algérie sa joie de jadis et sa gaieté longtemps estompée.
La vie nocturne permet à l'individu de rompre avec la pression de son quotidien. C'est une forme de délivrance structurée à travers des endroits et des espaces soigneusement entretenus et réalisés. Se réconcilier avec la vie nocturne donne à nos villes un aspect qui rime avec le sens de la citadinité et qui coupe court avec le visage hideux qui poursuit la capitale et ses régions censées être des pôles d'animation culturelle, des centres où l'activité ludique et commerciale devraient constituer le tissu et sa trame de fond par excellence.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha