Accueil |Nationale |

LE SNAPO SATISFAIT DE L'INTERVENTION DU PREMIER MINISTRE

Tebboune désamorce "la bombe" du médicament

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le programme du gouvernement actuel est d'atteindre un taux de 70% en 2019 en matière de couverture pharmaceutique par l'industrie nationaleLe programme du gouvernement actuel est d'atteindre un taux de 70% en 2019 en matière de couverture pharmaceutique par l'industrie nationale

La nouvelle démarche entreprise par le gouvernement Tebboune sur le plan du dialogue syndical pour résorber et juguler les problèmes en suspens, a donné lieu à une situation d'apaisement.

Le président du Syndicat national des pharmaciens d'officine (Snapo), Messaoud Belambri, a réagi à la réunion du Conseil interministériel (CIM) présidé par le Premier ministre Abdelmadjid Tebboune. Dans ce sens, Tebboune a présidé un Conseil interministériel auquel ont pris part les ministres des Finances, de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale et celui des Relations avec le Parlement pour mettre un terme à la question de la majoration, du tiers payant et à l'examen des questions liées à l'enrichissement du projet de loi relative à la santé, à la rémunération et aux marges bénéficiaires des pharmaciens d'officine.Cette réunion qui se veut comme une manière de dissiper les malentendus et les conflits, a été vue par le président du Snapo Messaoud Belambri comme une sorte de «satisfaction par rapport à ce résultat et exprimons nos remerciements à Monsieur le Premier ministre Abdelmadjid Tebboune pour son intervention et l'organisation d'un CIM réservé à la santé et à la pharmacie et nous notons l'intérêt porté au système de rémunération des pharmaciens, dont les incitations à la production nationale font partie», a-t-il précisé.
Le Snapo a exprimé son soutien aux efforts du Premier ministre quant à la mise en place de nouveaux mécanismes en mesure de permettre le décollage du secteur de l'industrie pharmaceutique. De ce point de vue, le Snapo indique que «ces incitations profitent à toute une stratégie tracée par le gouvernement qui vise à réaliser un développement sûr et régulier de l'industrie pharmaceutique nationale, mais aussi, encourage les investisseurs locaux et étrangers à aller vers ce secteur.
Rappelons que le programme du gouvernement actuel est d'atteindre un taux de 70% en 2019 en matière de couverture pharmaceutique par l'industrie nationale», a affirmé le président du Snapo, Messaoud Belambri. S'inscrivant dans la même logique du Premier ministre Abdelmadjid Tebboune par rapport à la promotion de l'industrie nationale du médicament, le président du Snapo souligne qu'«il est utile de souligner que la question de l'échelle des prix et marges est étroitement liée à la production nationale avec des conséquences directes sur le tiers payant et le remboursement des médicaments; le décret qui régule les prix et les marges remonte à 1998 (décret n° 44 du 1er février 1998), et il est indispensable aujourd'hui, et c'est la conviction de tous les intervenants et acteurs du médicament, d'élaborer un texte moderne qui s'inscrit en adéquation avec la politique pharmaceutique nationale actuelle», a-t-il noté.
La nouvelle démarche entreprise par le gouvernement Tebboune sur le plan du dialogue syndical pour résorber et juguler les problèmes en suspens, a donné lieu à une situation d'apaisement que le Snapo a considéré comme salutaire pour le monde du travail et le règlement des conflits sociaux.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha