Accueil |Nationale |

LES CONDITIONS D'ACCÈS À L'EXERCICE DE CE MÉTIER ASSOUPLIES

Du nouveau pour les agents généraux d'assurance

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Du nouveau pour les agents généraux d'assurance

«Ce changement permettra la création des milliers d'emplois»

Certaines dispositions du décret exécutif du 30 octobre 1995, fixant les conditions d'octroi et de retrait d'agrément, de capacité professionnelle, de rétribution et de contrôle des intermédiaires d'assurance ont été modifiées. Un nouveau décret modifiant et complétant l'ancien décret sus-indiqué, portant le numéro 17-192 correspondant au 14 juin dernier a été publié au Journal officiel n° 36. L'actuel décret assouplit les conditions d'accès à l'exercice du métier d'agent général des assurances. Il a apporté des changements sur les capacités professionnelles du postulant et son expérience dans le domaine technique des assurances économiques, ou dans d'autres domaines assimilés auprès d'une société d'assurance ou d'un intermédiaire d'assurance. Auparavant, conformément aux dispositions de l'ancien décret, le postulant à la demande d'agrément d'agent général en assurance, doit satisfaire à des conditions contraignantes. Il doit être titulaire d'un diplôme d'études supérieures approfondies ou de troisième cycle dans une discipline juridique, économique, financière ou commerciale. Par conséquent, les nouvelles compagnies, notamment privées, se trouvaient devant une pénurie de cadres répondant aux critères d'accès à la profession d'agent général d'assurance. Par contre, pour prétendre à l'agrément d'agent général en assurance, à la faveur des nouveaux changements portés par le présent décret, le postulant doit remplir, au moins, l'une des conditions de capacités professionnelles ci-après:
a) être titulaire du niveau de 3ème année secondaire ou d'un brevet professionnel en assurances, et justifier d'une expérience professionnelle dans le domaine technique des assurances économiques, ou dans d'autres domaines assimilés auprès d'une société d'assurance ou intermédiaire d'assurance, d'une durée de sept ans, au minimum. b) être titulaire du brevet de technicien supérieur en assurance et justifier d'une expérience professionnelle dans le domaine technique des assurances économiques, ou dans d'autres domaines assimilés auprès d'une société d'assurance ou intermédiaire d'assurance, d'une durée de cinq ans, au minimum. c) être titulaire d'un diplôme de l'enseignement supérieur (niveau de baccalauréat deux ans, au moins), et justifier d'une expérience professionnelle dans le domaine technique des assurances économiques, ou dans d'autres domaines assimilés auprès d'une société d'assurance ou intermédiaire d'assurance, d'une durée de trois ans, au minimum. Le prétendant à l'agrément de courtier d'assurance doit justifier d'une résidence en Algérie et de disposer de local à usage commercial en qualité de propriétaire ou de locataire. S'agissant des garanties financières, les intermédiaires d'assurance sont dans l'obligation d'effectuer «un dépôt auprès du Trésor», ou bien d'avoir «une caution bancaire délivrée», souligne l'article 10 du nouveau décret. «Ces changements, vont générer l'ouverture des postes d'emplois aux jeunes universitaires, le déploiement d'un réseau commercial des assurances à travers le territoire national, insuffler une nouvelle dynamique au marché des assurances...», indiquent les professionnels des assurances. Le P-DG d'Alliance Assurance, Hassan Khelifati estime que «cette réforme pourrait induire, dans les cinq prochaines années, la création de 30.000 à 50.000 emplois directs dans le secteur des assurances et entre 100.000 et 200.000 postes de travail indirects». Il a déclaré à TSA que «l'ancien système pénalisait les jeunes compagnies d'assurance qui étaient confrontées à une pénurie de cadres répondant aux critères d'accès à la profession d'agent général d'assurance». Cela va permettre aux jeunes d'entrer dans cette fonction d'agent général», a fait savoir sur le même site, le P-DG de Macir Vie, filiale de la Ciar.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha