Accueil |Nationale |

IL L'A FAIT SAVOIR DANS UNE LETTRE À AMARA BENYOUNÈS

Abdelhakim Bettache quitte le MPA

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Cette démission qui augure d'une crise au sein du MPA risque d'avoir de sérieuses répercussions sur le parti à quelques mois de la tenue des élections locales.

Le maire d'Alger-Centre, Abdelhakim Bettache, qui est également coordinateur du bureau du Mouvement populaire algérien (MPA), a démissionné hier, du parti. Betache a fait savoir sa décision dans une lettre qu'il a adressée au président du parti Amara Benyounès. Dans cette lettre, le maire d'Alger-Centre parlait de «pratiques malsaines» et des «coups enfantins» dont les principaux objectifs étaient de «semer la zizanie et porter atteinte à la stabilité du parti au niveau de la fédération d'Alger». Ainsi, il reprochait à Benyounès de ne pas réagir à ces pratiques «nuisibles au bon fonctionnement du parti». «Vous étiez informé de cette situation. Mais vous n'avez point agi pour mettre fin à une sale campagne menée par des opportunistes», a reproché Bettache à Benyounès, avant de trancher: «En fin de compte, il s'est avéré que vous étiez le principal instigateur de cette campagne que ces mêmes opportunistes ont menée en dénigrant les militants et les cadres du bureau de wilaya d'Alger, tout en portant atteinte aux structures du parti», grave accusation en direction de Amara Benyounès accusé ainsi d'avoir agi en dehors du cadre réglementaire des statuts du parti et de son règlement intérieur. Le maire d'Alger-Centre enfonce le clou et ajoute à l'endroit de son désormais ex-président: «Vous avez admis, cautionné et validé des pratiques malsaines qui ont porté et qui porteront atteinte au parti», insistant par le fait que cette «campagne menée, orchestrée contre ma personne, les cadres et les militants sincères du parti, et préparée dans votre bureau, ne pourra jamais m'affecter». Les premiers signes d'un divorce avec Bettache ont apparu lors de la confection des listes pour les législatives du 4 mai dernier quand le maire d'Alger aurait déposé sa démission, puis revenu sur sa décision niant ce fait dans une conférence de presse. Cette démission qui augure d'une crise au sein du MPA risque d'avoir de sérieuses répercussions sur le parti à quelques mois de la tenue des élections locales. Apprécié pour son travail effectué au niveau d'Alger-Centre, la démission de Bettache ne sera pas de ce fait sans conséquences. Surtout que le parti vient à peine de sortir d'un épisode qui l'a ébranlé dans le dossier du ministre du Tourisme éphémère, Messaoud benagoune Suite à l'épisode «Benagoune», certains médias se sont acharnés contre Amara Benyounès l'accusant d'avoir trahi la confiance du Premier ministre.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha