Accueil |Nationale |

SPÉCIALISÉS DANS LA VENTE D'ARMES

Deux réseaux démantelés à Tizi Ouzou

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Deux jours après le démantèlement d'un réseau de trafic de drogue qui a des ramifications internationales à Ouaguenoun, la police vient de faire tomber deux autres groupes spécialisés dans la vente illégale d'armes à feu. Deux opérations simultanées conduites respectivement à Tadmaït, Draâ Ben Khedda et Boghni ont permis de récupérer un important lot de diverses qualités d'armes et de munitions. Quatre personnes, dont deux frères, ont été mises en détention provisoire, en attendant leur comparution et la suite des investigations. C'est, en effet, suite à l'exploitation de renseignements recueillis sur le terrain, faisant état de détention illégale d'armes à feu et de munitions et vente illicite de boissons alcoolisées, que les forces de police de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI), relevant de la sûreté de wilaya de Tizi Ouzou, ont mené deux opérations de police à Tadmaït dans la daïra de Draâ Ben-Khedda, et à Mechtras dans la daïra de Boghni.
La première a ciblé le domicile de deux frères à Tadmaït, qui ont été arrêtés sur place et permis la récupération à leur domicile, d'une arme de poing de fabrication artisanale et des munitions de calibre 16 M/m, et la saisie de 8250 bouteilles d'alcool, ainsi qu'une importante somme d'argent.
Le communiqué de la police ajoute que la seconde opération menée à Mechtras, s'est soldée par l'arrestation de deux individus et la récupération d'un fusil de chasse à deux canons, de marque Arizaga et des munitions de différents calibres, un deuxième fusil de chasse à deux canons, une arme de poing (P.A) et des munitions.
Les quatre inculpés des deux groupes ont été mis en détention préventive pour plusieurs chefs d'inculpation.
Le premier écroué pour détention de munitions de 5ème catégorie, sans autorisation des autorités habilitées, association de malfaiteurs, en vue de la commission d'un délit, et fausse déclaration, et le second pour détention d'arme à feu de 4ème catégorie, et munitions de 1ère, 4ème et 5ème catégorie, sans autorisation des autorités habilitées, association de malfaiteurs en vue de commettre un délit. Pour rappel, notons que l'opération intervient quelques jours seulement après le démantèlement d'un réseau national de trafic de drogue à Ouaguenoun.
Le groupe était composé de 13 membres issus de plusieurs wilayas en plus d'un étranger de nationalité camerounaise. Près de sept kilos de drogue saisie, alors que les psychotropes se comptaient par milliers. Plus grave encore, c'est que le réseau avait à sa disposition tout un parc automobile et des armes de toutes catégories.
Un fait qui indique sans ambages que le banditisme est en train de s'organiser. Et une fois parvenus à s'organiser au niveau national, les réseaux passeront inévitablement à la dimension internationale favorisant l'apparition de structures maffieuses. Avant ces deux opérations déjà, les services de sécurité ont usé de moyens lourds pour faire tomber Pablo El Fellah, un jeune trafiquant de drogue qui a sérieusement commencé à prendre la dimension d'un vrai baron.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha