Prévisions pour le 12 Decembre 2018

 Adrar Min 7 °C Max 20 °C
32
 Laghouat Min 3 °C Max 17 °C
34
 Batna Min 0 °C Max 16 °C
30
 Biskra Min 5 °C Max 19 °C
30
 Tamanrasset Min 4 °C Max 18 °C
32
 Tlemcen Min 5 °C Max 14 °C
30
 Alger Min 5 °C Max 18 °C
30
 Saïda Min 2 °C Max 15 °C
34
 Annaba Min 8 °C Max 18 °C
30
 Mascara Min 5 °C Max 16 °C
30
 Ouargla Min 5 °C Max 19 °C
32
 Oran Min 11 °C Max 19 °C
30
 Illizi Min 7 °C Max 23 °C
32
 Tindouf Min 7 °C Max 20 °C
32
 Khenchela Min 1 °C Max 14 °C
30
 Mila Min 2 °C Max 16 °C
30
 Ghardaïa Min 6 °C Max 20 °C
32
Accueil |Nationale |

CONSOMMATION ÉLECTRIQUE EN DEUX JOURS CONSÉCUTIFS

Un nouveau pic enregistré

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Les climatiseurs sont très sollicités ces jours de caniculeLes climatiseurs sont très sollicités ces jours de canicule

Cette surconsommation inquiète encore plus lorsque l'on sait que la capacité de production additionnelle sur le réseau national pour la période s'étalant de 2015 à 2018 est de 14 150 MW.

La consommation des Algériens en énergie électrique continue d'augmenter cet été. Un nouveau record en termes de puissance électrique appelée sur le réseau national de 14.182 Mégawatt, a été enregistré lundi 31 juillet dernier, a annoncé Sonelgaz dans un communiqué. Il est également souligné que «cet appel de puissance dépasse de 10,8% la demande maximale de l'été 2016 enregistrée le 1er août de la même année». Dans son dernier communiqué diffusé le 30 juillet 2017, la même société avait indiqué avoir enregistré un pic atteignant 13.881 MW, soit une hausse de 8,1% comparativement à celui de l'année écoulée, et ce, suite à la hausse des températures. Le document a rappelé que la consommation électrique est fortement liée aux températures excessivement hautes. Pour rappel, le 13 juillet dernier, un autre record de consommation d'électricité a été enregistré avec 13.561 MW, ce qui représente une hausse de 5,6% par rapport à l'année dernière.
Les données de la Sonelgaz démontrent de façon évidente que les foyers algériens consomment cet été deux fois plus d'énergie, si l'on compare seulement à la même période de l'année 2016. En sachant par ailleurs, que de nouvelles pointes de consommation sont prévues durant cette saison. Cette surconsommation inquiète encore plus lorsque l'on sait que la capacité de production additionnelle sur le réseau national sur la période s'étalant de 2015 à 2018 est de 14.150 MW (sans compter les 183 MW mis en service en 2015). Cela signifie par conséquent, que si on continue sur cette cadence, nous atteindrons la limite de cette capacité. D'autant plus que nous ne sommes pas encore à la fin de l'été et que la canicule n'a pas fini de sévir. Il faut par ailleurs savoir, que la capacité de production nationale prévue de l'année 2015 à l'horizon 2025 est de 27.800 MW. Si on se réfère donc à la fréquence de ces augmentations, et si on ne diminue pas le rythme démesuré de consommation électrique, il est très probable que d'ici 2025, nous dépassions le cap des 27.000 MW. Sonelgaz a d'ailleurs appelé les citoyens à «modérer leur consommation en énergie électrique, notamment entre 13h00 et 16h00, et entre 20h00 et 23h00». Il est vrai qu'en cette période de grande chaleur, où il est difficile de faire autrement, les Algériens utilisent de manière ininterrompue les climatiseurs qui consomment beaucoup d'électricité. Surtout que certains foyers en possèdent jusqu'à trois et même plus. Selon un constat établi par l'Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l'énergie (Aprue), les foyers algériens consomment presque 10 fois plus d'électricité par rapport aux normes internationales et deux fois plus que la moyenne des pays maghrébins. L'Aprue a détaillé qu'en moyenne, un foyer algérien consomme entre 1800 à 2000 kilowatts par heure. Il consomme également le double de la consommation d'un foyer d'autres pays du Maghreb. Selon le même constat, cette surconsommation revient à l'utilisation des équipements dits «énergivores». Il s'agit de tout équipement électrique qui consomme beaucoup d'énergie et qui sur le long terme revient plus cher, est-il indiqué.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha