Accueil |Nationale |

UN TOURISTE PORTUGAIS LA PRÉFÈRE AU MAROC

Cinq bonnes raisons pour visiter l'Algérie

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le Portugais très impressionné par la beauté de l'AlgérieLe Portugais très impressionné par la beauté de l'Algérie

A moins d'une douzaine d'euros, le touriste peut parcourir des centaines de kilomètres à bord de son 4X4.

Selon le comparatif établi dans une étude publiée par un touriste portugais et reprise par le site Observalgerie, cinq raisons pour voyager en Algérie et qui permettent à notre pays de surclasser le Maroc. Voyager en voiture à travers les deux territoires permet au bourlingueur de dégager quelques avantages comparatifs en faveur de l'Algérie. A ce titre il énumère en première place l'incroyable accessibilité du carburant et cite: «Le fuel est absolument moins cher en Algérie!». Les prix pratiqués dans ce domaine clé n'ont rien à voir avec ce qui se voit en Europe ou même aux USA dit-il. A moins d'une douzaine d'euros le touriste peut parcourir des centaines de kilomètres à bord de son 4X4, évoque-t-il. Un plus non négligeable pour l'aventurier en quête de découverte de nouveaux espaces par voie terrestre. Le second point qui plaide en faveur de la destination Algérie est cet aspect bien particulier aux Algériens qui n'adoptent pas de façade et autres masques pour accueillir les touristes. Notre YouTubeur portugais cite à ce titre le naturel des citoyens algériens dans leur communication avec les touristes étrangers, lequel ne s'encombre d'aucun subterfuge et autres courbettes qui viseraient à soutirer de la devise à leur hôte. Notre ami portugais décrit son expérience humaine ainsi que le naturel et le désintéressement des Algériens dans leurs rapports avec lui. Il enchaîne donc en indiquant que le contact avec la culture et la société est plus authentique et sincère. Un point qui plaide encore en faveur de notre pays. Le touriste qui s'est rendu à Taghit, dans le fin fond du Sud-Ouest algérien, énumère une autre caractéristique qu'il a découverte dans le tempérament national, à savoir le naturel et la spontanéité de nos compatriotes qu'il désigne de «non-suspicieux». Le touriste portugais a été particulièrement touché par les marques de sympathie bien à nous comme le salut systématique au moindre passage et au moindre croisement. Le séjour de cet étranger qui a coincidé avec le mois sacré de Ramadhan lui a permis de mettre en valeur l'hospitalité légendaire des Algériens dont nombreux sont ceux qui l'ont accueilli avec toute la considération requise dans leur ksar ou résidence d'hôtes au Sud par exemple. Le voyageur coiffé de son chapeau à larges rebords ne va par jusqu'à dénigrer le Maroc voisin sur le plan de l'hospitalité, mais indique «une différence de taille» qui lui permet de faire le distinguo en matière d'accueil entre les deux nations tout en mettant en avant la particularité algérienne qui semble le séduire. L'autre point que relève le bourlingueur portugais n'est autre que l'absence de toute forme d'escroquerie susceptible de nuire au visiteur sur le sol algérien. Selon lui si vous vous rendez à Marrakech, à Fès, Mekness ou Rabat, le touriste est assimilé en tout lieu, notamment dans les souks, à une vraie vache à traire, contrairement à l'Algérie où il peut parcourir les ruelles marchandes et autres coins commerciaux sans être importuné par les commerçants et autres vendeurs intéressés. Cet aspect auquel sont coutumiers les touristes sous d'autres cieux n'existe pas en Algérie, note le touriste. Le point le plus important qu'ajoute le touriste à ces avantages énumérés est celui ô combien déterminant de la sécurité. L'Algérie est plus sûre, fait-il savoir. Bien qu'il reconnaisse la récurrence des contrôles routiniers de la police et autres formalités auxquelles sont généralement soumis les citoyens qui se rendent dans les hôtels, il avoue que ces procédures ne sont pas incommodantes outre mesure. Et de renchérir que le crime et les agressions sont littéralement absents dans l'environnement national. Et de rappeler certaines scènes de violence qu'il a rencontrées au Maroc par exemple, comme les bagarres de rue qu'il a pu observer dans un quartier à Tanger et autres sollicitations de la part de dealers de drogue. En Algérie vous pouvez voyager librement et parcourir des milliers de kilomètres sans être approché par des personnes louches vous proposant des denrées prohibées. Je trouve cela très positif note-t-il. Selon lui les Algériens n'ont pas d'idée préconçue sur le touriste et l'adoptent facilement, même dans les lieux de culte qui ne lui sont pas interdits, contrairement au Maroc où seules quelques mosquées sont ouvertes aux étrangers.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha