Accueil |Nationale |

SALON DE L'ARTISANAT À BÉJAÏA

Un voyage dans le temps

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Un voyage dans le temps

Ils ont parcouru plusieurs kilomètres pour partager leurs passions avec les visiteurs et transmettre leur savoir-faire à la nouvelle génération.

Une cour, transformée en un univers d'exposition pour des oeuvres d'art. Des salles de classes transformées en espace d'exposition où les artisans mettent en valeur leurs plus belles créations traditionnelles. L'école primaire Ibn Rochd, qui se situe au coeur de la ville de Béjaïa, abrite depuis plusieurs jours une exposition, qui a fait voyager ses visiteurs dans le passé. Pendant trois semaines les habitants de Béjaïa et ses visiteurs ont vécu, respiré, touché la culture, l'art et l'histoire des ancêtres. Les artisans venus des quatre coins du pays, comme Tizi Ouzou, Béjaïa-ville, Sidi Aïch, Ghardaïa, Biskra, bref de 18 wilayas, ont exposé leurs produits artisanaux pour charmer les visiteurs et les faire voyager sans quitter l'Algérie dans une ancienne époque où l'homme inspiré par la beauté de la nature a créé des oeuvres d'art et inventé des objets magnifiques à base de simples matériaux. Celui ou celle qui pense que le jeune Algérien a tourné le dos à l'histoire et aux traditions de son pays se trompe lourdement. Les réseaux sociaux, les chaînes de télévision et les objets modernes n'ont pas réussi à détruire l'amour que la nouvelle génération porte pour ses us et coutumes et encore moins aux objets traditionnels. Des jeunes, vieux, des familles entières venues avec leurs enfants se sont déplacés pour admirer et acheter des objets traditionnels et rares, dont ils ignoraient jusque-là l'existence.
Les artisans, qui ont participé à cet événement, sont venus des différents coins du pays chacun avec ses créations. Il y a des robes et des bijoux traditionnels, des savons naturels, des gâteaux faits maison, des ceintures traditionnelles, et des produits que le visiteur découvre pour la première fois comme le café et le miel de datte. Ils se sont amusés à répondre aux interrogations des visiteurs plus particulièrement aux enfants qui ont touché à tout. «Je suis venue de Tizi Ouzou pour exposer les objets traditionnels que nos ancêtres nous ont légués. Ce que je fais je le fait avec amour et passion parce que c'est ma mère qui m'a appris ce métier quand j'avais 10 ans. Et aujourd'hui je suis fière de nos traditions et de mon travail, car j'ai représenté l'Algérie dans plusieurs pays où ils ont aimé mes créations. J'invite donc chaque jeune Algérien à apprendre l'art et s'intéresser davantage à notre patrimoine qui est riche d'histoire», raconte Mehtout Wardia, créatrice des objets traditionnels. «On a un patrimoine très riche et il faut le préserver. Mon père m'a transmis son savoir-faire dans la création des bijoux en argent. Je cherche chaque jour à améliorer mes produits un peu plus, en y ajoutant ma touche personnelle. Et je souhaite que cette nouvelle génération reste attachée à la tradition», souligne pour sa part, Belkacemi Mohamed, un autre artiste exposant, venu de Tizi Ouzou.
Les artisans algériens sont nombreux à s'être déplacés à Béjaïa pour promouvoir leurs produits qui relèvent tous du vécu culturel des régions, enrichir le salon traditionnel en y exposant des objets d'art exceptionnels. Leur mission a pour but de transmettre leur savoir-faire au jeune Algérien qui souffre aujourd'hui de chômage et qui a délaissé sa vraie identité pour adopter la culture européenne.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha