Accueil |Nationale |

ELLES MONTRENT UNE ALGÉRIE RÉTROGRADE OÙ L'INTOLÉRANCE FAIT FOI

Ces pages qui tuent le tourisme

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Facebook, la nouvelle arme des salafistesFacebook, la nouvelle arme des salafistes

Avec ce genre de mentalités rétrogrades, on aura beau avoir les plus belles infrastructures du monde, les plus beaux paysages, cela ne changera rien à la réalité touristique du pays...!

Rite satanique! C'est comme cela que certaines pages facebook ont qualifié le «Holi festival des couleurs» qui devait se tenir, samedi dernier, dans la ville côtière de Béjaïa (est de l'Algérie), mais qui a finalement été annulé pour des raisons liées à la sécurité.
L'annulation de cette fête, d'origine indienne (une coutume pour fêter l'arrivée du printemps, ndlr) avant de s'internationaliser, a de suite fait sortir les islamistes de leur tanière. D'abord, par leurs relais médiatiques classiques qui s'attellent depuis plusieurs mois à faire annuler cette fête, mais surtout par leurs nouvelles forces de frappe que sont les réseaux sociaux.
En effet, les islamistes qui ont bien compris le pouvoir de cette arme virale, ont abandonné leur prosélytisme dans la rue pour celui du virtuel. Ils ont dans ce sens créé des pages facebook aux noms très populaires et très populistes tels que «One Two Three, viva l'Algérie» ou encore «Radio-Trottoir»... qui sont vite devenus des incontournables de la Toile algérienne, comptabilisant plusieurs centaines de milliers de membres.
Le contenu de ces pages était au début des plus légers, très divertissant d'où le succès fulgurant qu'il a connu. Mais dès qu'ils ont réussi à s'installer durablement dans les PC des citoyens, ils ont commencé à distiller à dose homéopathique des messages à connotation politique pour ne pas dire religieux. Cela avant de devenir carrément des pages de propagande pour les islamistes, notamment durant cet été 2017 où ils ont lancé une campagne virulente contre les...maillots de bain! Comme si cela était la préoccupation majeure du pays qui traverse une grave crise économique. Ainsi, comme au «bon vieux temps» ils ont remonté leurs «fidèles» fans contre les femmes qui oseraient nager...en maillot de bain! Ces dizaines de pages, dont l'appartenance idéologique se fait ressentir à la 1ére lecture, ont dans ce sens appelé à interdire à ces femmes en tenue de plage de se rendre aux plages dites familiales. Car, selon leur concept, la vue d'un maillot de bain risquerait de toucher à l'homogénéité de la famille algérienne, contrairement aux T. Shirts mouillés transparents et collants.
Résultat des courses: une haine sans merci a été déversée sur les réseaux sociaux par les «adeptes» de ces pages, avant que certains ne passent carrément à l'acte en s'en prenant à ces «ennemis de Dieu» et ce en se justifiant par la «sacro- sainte» expression: c'est familial! Bien sûr, comme les réseaux ont fait que la planète est devenue un petit village où l'information est diffusée à des millions de kilomètres par un petit clic, la chasse au «bikini» a fait le tour du monde.
Au grand bonheur de la presse internationale qui en a fait ses choux gras en cette période des grandes vacances, qui est celle des vaches maigres en ce qui concerne les informations.
Ces médias qui se sont intéressés à cette campagne, ont «fouiné» dans ces pages pour mieux s'informer avant de tomber sur d'autres campagnes moyenâgeuse telles que la croisade contre les buveurs d'alcool qui a comme slogan: «Nahnou bilad el tamre, wa laysa el khamr» (on est le pays des dattes et non de l'alcool, dit en arabe ce slogan rimé, ndlr) ou encore la «fake» news sur l'installation de mosquées gonflables dans les plages et l'appel à élargir cette initiative.
Un tapage qui a fait le bonheur de ces médias qui ont renforcé leur idée déjà bien arrêtée de l'Algérie comme étant un pays d'intolérance, très dangereux où l'intégrisme religieux fait la loi!
Un coup de pied qui renvoie au large toutes les espérances de pouvoir attirer quelques touristes! Pourtant, des blogeurs étrangers avait réussi à casser un tant soit peu ce genre d'idées reçues, à l'instar de Tolt around the world, un blogueur voyageur français qui explique pourquoi il faut justement absolument visiter l'Algérie.
En démontant cliché après cliché, le jeune homme prouve que ce pays, bien au contraire, regorge de qualités. Plus récemment, un blogeur portugais avait fait la même chose en donnant, lui, cinq bonnes raisons de venir en Algérie, alors que le site américain «buzzfeed.com» a donné en 2015, dans sa version française 31 bonnes raisons de venir dans ce pays.
De belles initiatives d'étrangers que des Algériens ont réussi à détruire en quelques clics. Et on se demande pourquoi l'Algérie n'est pas touristique? Avec ce genre de mentalités rétrogrades, on aura beau avoir les plus belles infrastructures du monde, les plus beaux paysages, cela ne changera rien à la réalité touristique du pays...!

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha