BILAN DE LA SAISON ESTIVALE

La Tunisie a fait le plein d'Algériens

La Tunisie destination préférée des Algériens
La Tunisie destination préférée des Algériens

Le titre de passage en douane par procédé électronique a facilité la tâche des douaniers et rendu plus courte l'attente des voyageurs.

Les actions engagées par les douanes algériennes durant la période estivale 2017 dans le but de réduire le temps de passage des voyageurs en partance ou en provenance ont porté leurs fruits. C'est ce qu' a déclaré en substance Brika Djamel, directeur des relations publiques et de l'information auprès de la direction générale des douanes lors d'une conférence de presse sur le bilan d'activité des douanes durant la période estivale de l'année courante qu'il a animée hier au siège de la direction générale des douanes (DGP). Ce dernier en veut pour preuve que le délai de traitement des voyageurs au niveau des ports a été de 49 minutes au lieu de 1 heure 05 minutes lors de la saison estivale 2016 et non sans préciser dans la foulée que durant la saison estivale de 2012 le temps moyen de passage était de 2 heures 30 minutes. Concernant les aéroports, Brika Djamel a indiqué que des améliorations ont été enregistrées sans pour autant avancer le temps moyen atteint, mais pour les frontières terrestres il a vivement annoncé que le temps moyen de passage a été de 6 minutes. «C'est le poste frontière de Oum Teboul qui nous a donné entière satisfaction avec un temps moyen de passage de deux minutes. C'est une performance à laquelle on ne s'attendait pas sachant pertinemment que 80% des voyageurs en partance pour la Tunisie empruntent ce lieu de passage transfrontalier» a tenu à préciser le directeur de la communication. Cette performance a été rendue possible «suite à l'initiative de permettre aux résidents algériens se rendant en Tunisie en véhicule de souscrire un titre de passage en douane ou TPD par procédé électronique (e-TPD) et ainsi de faciliter la tâche à nos agents qui n'ont plus à remplir le formulaire, mais de vérifier seulement les indications portées sur le TPD et par la même éviter aux voyageurs les longues files d'attente» a expliqué Djamel Brika. Toujours en ce qui concerne les TPD, le conférencier a indiqué que les douanes ont traité 942 664 titres aux postes frontaliers et 47 983 à bord des car-ferries. Autre action citée par ce dernier, la généralisation des brigades navigantes à bord des car- ferries à l'aller et au retour au niveau de toutes les dessertes maritimes, permettant ainsi aux voyageurs véhiculés de remplir et de remettre le TPD à bord et non à l'arrivée. Toujours dans ce même cadre d'action des douanes pour faciliter le temps de passage aux voyageurs, le conférencier à fait savoir que l'institution qu'il représente a augmenté le nombre d'agents affectés aux brigades navigantes des douanes et aux différents postes frontaliers. Il a aussi annoncé la création d'une cellule d'écoute, de conseil et d'accompagnement des voyageurs pour leur faciliter l'accomplissement de la procédure d'établissement du TPD par voie électronique par le biais du téléphone via le n° vert 10.23 et le numéro spécial 023.50.12.12. Cette démarche a été vite exploitée puisque, selon le directeur, les douanes ont enregistré 265 cas d'appels entre le 2 juillet et le 24 août 2017. A propos, du mouvement des voyageurs, le conférencier ne s'est pas privé de donner le détail du nombre de voyageurs traités durant la période allant du 1er juin au 31 août 2017. On apprendra ainsi en résumé que les ports ont traité 368 118 voyageurs, les aéroports 2 174 183, les postes frontières terrestres 2 388 539.
Concernant le nombre de véhicules traités par les douanes durant la période citée ci-dessus, le conférencier a évoqué le chiffre de 120 970 passages. Enfin et au chapitre des infractions, là encore le conférencier s'est étalé dans le détail. On retiendra que c'est au niveau des postes frontières que les infractions sont nombreuses. Au total: 448 dont 68 relatives au change. Le directeur des relations publiques et de l'information a enfin déclaré que les douanes algériennes vont continuer à faciliter et alléger les procédures de passage non sans souligner qu'elles visent à mettre en place un système de contrôle intelligent.