Accueil |Nationale |

ALORS QUE LA CRISE CONTINUE DE FAIRE RAGE

Des projets de logements relancés

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
De nouveaux chantiers inhérents au logement commençaient à fleurir un peu partout dans le pays.De nouveaux chantiers inhérents au logement commençaient à fleurir un peu partout dans le pays.

Garantir un logement à tous les demandeurs, est quelque part un gage de paix sociale.

Le gouvernement ne lâche pas le logement. En dépit d'une crise économique sans précédant qui a affecté péjorativement différents secteurs et qui continue de le faire, l'habitat demeure encore aujourd'hui la «priorité» du pouvoir en place. Depuis la chute des prix du pétrole en 2014, marquant le début de cette crise, les observateurs et autres experts avaient les yeux rivés sur le programme social décliné par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Sur le volet du logement social, celui-ci énonçait clairement la résolution du gouvernement à résorber de manière définitive la crise du logement qui constitue depuis belle lurette, le problème brûlant de toute la société algérienne. Ceci en comptant, paradoxalement sur la seule rente disponible à savoir, la vente des hydrocarbures. Tous les moyens financiers ont été déployés. De nouveaux chantiers inhérents au logement commençaient à fleurir un peu partout dans le pays au fur et à mesure que les caisses de l'Etat se vidaient. Ne tenant pas compte de la situation peu reluisante de l'économie du pays, qui ne cessait de se fragiliser, celui qui était alors Premier ministre, Abdelmalek Sellal, avait réaffirmé l'engagement du gouvernement qu'il représente de continuer sur cette ligne-là. Promettant ainsi que le déficit en matière de logement serait résorbé d'ici l'année 2018. Depuis des années, l'Etat a beaucoup misé sur sa formule phare qui est celle de la location-vente, donnée à l'Agence de l'amélioration et du développement du logement (Aadl). Aujourd'hui, pas moins de 87 000 logements de type location vente, sont en souffrance de lancement. Au total, c'est près de 330 000 logements toutes formules comprises qui sont dans la même situation. Plus de trois ans après, les effets de la crise ont sérieusement impacté le pouvoir financier du gouvernement. Néanmoins, les intentions du pouvoir de tenir ses engagements quant à la satisfaction de la demande de logement toujours aussi grandissante, n'ont pas tari. Récemment, la décision de relancer certaines formules d'aide au logement qui ont été abandonnées, a été annoncée. On cite à titre d'exemple, le dégel du programme de logement promotionnel aidé (LPA), qui vient en remplacement de l'ancienne formule, logement social participatif (LSP). Elle est présentée comme seule issue pour alléger la trésorerie du pays, mais aussi pour impulser une nouvelle dynamique au bâtiment. Le ministre de l'Hbitat, Abdelwahid Temmar, a d'ailleurs déclaré lundi dernier que l'introduction de nouvelles formules d'aide au logement serait «l'alternative» pour en finir avec la crise que connaît le secteur du logement. Il faut relever par ailleurs, que cette volonté de l'Etat de mettre à tout prix un terme à cette crise n'est pas totalement désintéressée. En effet, garantir un logement à tous les demandeurs, est quelque part un gage de paix sociale. Quitte à perdre des sommes d'argent colossales, cela reste une sorte d'investissement sur le long terme à même de lui assurer sa pérennité. Pour rappel, le programme LPA, permet aux demandeurs de ne pas compter que sur l'Etat pour leur construire des logements. C'est donc un promoteur immobilier qui se charge de la réalisation de logements, conformément à des conditions financières définies. Il sera de ce fait à la portée de tous les citoyens. Le ministre de l'Habitat a même affirmé que le «logement locatif est le meilleur». Il a en outre promis de relancer tous les projets en suspens à l'échelle nationale, notamment ceux qui enregistrent un retard. Reste à savoir si cela aidera vraiment à non seulement, modérer les dépenses de l'Etat, mais également de venir à bout de la crise du logement une bonne fois pour toutes.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha