Accueil |Nationale |

LUTTE CONTRE LE CRIME DANS LA CAPITALE

115 personnes arrêtées

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Plus de 40% des délits en tous genres sont perpétrés uniquement à AlgerPlus de 40% des délits en tous genres sont perpétrés uniquement à Alger

Des descentes ont été effectuées par les services de la sûreté de la wilaya d'Alger dans les quartiers populaires «sensibles» de la capitale.

La lutte contre la déliquescence se poursuit. Pas moins de 115 personnes ont été arrêtées suite à des descentes qui ont été effectuées par les services de sûreté de la wilaya d'Alger dans les quartiers populaires «sensibles» de la capitale. C'est ce qu'ont indiqué hier, les mêmes services dans un communiqué. Ces individus sont impliqués dans plusieurs crimes punis par la loi, précise-t-on. Les mis en cause sont impliqués dans des affaires de détention de drogue, de psychotropes et de port d'armes blanches prohibées sans motif légal, 234 comprimés psychotropes et une quantité considérable de kif traité ont été saisis. 55 armes blanches de différents volumes utilisées lors de vols et d'agressions contre des citoyens, ont également été trouvées, souligne la même source. Les opérations de ce genre se sont multipliées dans la capitale. Plus de 40% des délits en tous genres sont perpétrés uniquement à Alger, alors que 60% sont commis à travers le reste des wilayas. Durant le seul mois d'août, les services de la police judiciaire de la sûreté de wilaya d'Alger ont traité quelque 2 894 affaires qui se sont soldées par l'arrestation de 3 490 suspects lesquels ont été déférés devant les instances judiciaires. Tandis que 951 autres personnes ont été arrêtées pour détention et usage de stupéfiants et substances psychotropes tandis que 354 pour port d'armes prohibées ainsi que 2 185 autres pour divers délits. Il est indiqué par ailleurs que parmi les affaires traitées, 435 sont relatives aux atteintes aux biens et 872 ont trait aux atteintes aux personnes, dont six affaires d'homicide volontaire. En ce qui concerne les affaires de meurtre, la brigade de recherches et d'intervention (BRI), la police d'élite d'Alger et la police judiciaire (PJ) ont réussi à identifier les auteurs des six meurtres perpétrés durant le mois écoulé. Dans ces affaires, 12 personnes au total ont été mises en détention, dont les auteurs principaux ainsi que leurs complices. Des crimes organisés et économiques sont également régulièrement enregistrés à Alger, parmi lesquels le trafic de drogue et la fraude fiscale. Chaque mois, des affaires liées au port d'armes ou encore aux atteintes aux biens publics et aux personnes sont traitées par les services de police. En ce qui concerne le port d'armes prohibé, près de 342 affaires se sont soldées par l'arrestation de 354 personnes qui ont été par la suite, présentées à la justice. Quant aux délits et crimes contre les familles et les bonnes moeurs, se sont 37 affaires qui ont été traitées par la police judiciaire. Outre 665 affaires relatives aux biens publics, ainsi que 92 autres à caractère économique et financier. Par ailleurs, dans le cadre de la lutte contre les stupéfiants, 787 affaires impliquant 951 personnes, ont été traitées. Durant cette même période, les forces de police ont mené en tout 193 opérations de contrôle des activités commerciales réglementées, procédant à l'exécution de trois décisions de fermeture ordonnées par les autorités compétentes.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha