Accueil |Nationale |

PROMESSE ET OPTIMISME DU MINISTRE DE L'HABITAT

"Tous les projets à l'arrêt seront relancés"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
L'aspect esthétique est encore mal respecté dans certaines wilayasL'aspect esthétique est encore mal respecté dans certaines wilayas

La formule LPA suspendue en 2012 sera relancée. Pour éviter les problèmes d'antan, le ministère de l'Habitat va établir un nouveau cahier des charges.

Dans le secteur de l'habitat la priorité sera accordée aux projets qui sont à l'arrêt. C'est ce qu'a affirmé à partir de Sidi Bel-Abbès, le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar. «Je veux que ce soit clair. Tous les projets inscrits pour le secteur de l'habitat et qui ont connu des problèmes d'arrêt des travaux seront relancés et leurs problèmes résolus», a-t-il tenu à préciser. «Les projets d'habitat inscrits selon la formule location-vente seront eux aussi concrétisés», a-t-il déclaré, en soulignant que tout citoyen ayant fait un versement bénéficiera d'un logement en application du programme du président de la République. Le programme national portant la réalisation de 1,6 million de logements et du plan d'action du gouvernement va, selon Temmar, se réaliser dans son intégralité Pour donner du crédit à ses propos, le ministre a fait savoir «qu'il a donné ordre de relancer tous les projets de l'habitat à Sidi Bel-Abbès. «Mieux que cela, la wilaya de Sidi Bel-Abbès verra le lancement d'un nouveau quota destiné aux citoyens inscrits en Aadl 2 disposant de bons de versement», rassure-t-il. Dans le même contexte, le ministre a également signalé le lancement du programme de logement promotionnel aidé (LPA) suspendu en 2012, rappelant que cette formule a connu de gros problèmes. Selon Abdelwahid Temmar «un groupe de travail du ministère a été désigné pour élaborer un nouveau cahier des charges afin d'éviter les problèmes du passé et trouver des solutions pour assurer la continuité des chantiers». S'exprimant sur l'habitat rural, l'hôte de Sidi Bel-Abbès a souligné que ce mode est très important surtout pour les wilayas enregistrant une importante activité rurale. «Le plan d'action du gouvernement repose sur ce programme pour assurer la stabilité des citoyens dans le monde rural et atténuer la tension sur l'habitat public dans les villes», fera remarquer le ministre. Abordant le sujet de l'urbanisme, de l'aménagement et de l'équipement urbains, le ministre a mis l'accent sur l'aspect esthétique dans la réalisation de projets d'habitat qui doivent être soutenus par des commodités et structures d'accompagnement. «L'aspect esthétique est encore mal respecté dans certaines wilayas. Les architectes doivent être plus soucieux du respect des normes d'urbanisme», a insisté Temmar. En inspectant le projet de 100 logements publics locatifs inscrits au titre du quinquennat 2010-2014 dans la commune de Aïn Bard, réalisés par deux jeunes bénéficiaires de financement de l'Agence de soutien à l'emploi de jeunes (Ansej), Abdelwahid Temmar a salué les efforts de telles micro-entreprises. «Les jeunes bénéficiaires des ces dispositifs seront encouragés et auront toute la considération de notre part», a souligné Temmar. Pour rappel, lors de la dernière rencontre qu'il a tenue récemment avec les entrepreneurs dans le Btph, le ministre de l'Habitat s'est engagé à accompagner ces jeunes entrepreneurs.
«Je tiens à rassurer les jeunes bénéficiaires des dispositifs de l'Ansej de l'accompagnement de notre département. Néanmoins, je leur demande de ne pas s'engager dans les grands projets. Car nous n'avons pas du temps à perdre. Nous voulons que nos projets se réalisent dans les délais», a-t-il argué. Il est à noter que la relance des projets de logements à l'arrêt et le lancement des nouveaux programmes est prévu dans le plan d'action du gouvernement. En présentant son plan d'action, Ahmed Ouyahia s'est engagé à mobiliser l'argent nécessaire pour la réalisation de tous ces programmes. «Je tiens à rassurer au nom du président de la République tous les citoyens concernés par les demandes de logements que leurs programmes verront le jour», a promis Ouyahia. A rappeler que l'une des raisons ayant poussé le gouvernement à recourir à la planche à billets, est justement le respect de ses engagements et le souci de venir en aide à certaines entreprises publiques se trouvant en difficultés financières. Cette solution va leur permettre d'avoir plus de solvabilité.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha