Accueil |Nationale |

L'ANP INTENSIFIE LA LUTTE SUR LE TERRAIN

5 terroristes abattus à El Kseur

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Ces résultats sont le fruit d'un travail minutieux des militaires sur le terrainCes résultats sont le fruit d'un travail minutieux des militaires sur le terrain

Du 1er septembre au 2 octobre, huit terroristes ont été abattus et deux autres arrêtés. D'autre part, cinq terroristes dont des chefs se sont rendus.

L'Armée nationale populaire poursuit sa lutte contre les irréductibles qui refusent la main tendue de l'Etat et du peuple. Les dernières opérations contre les dernières poches des terroristes menées par l'ANP ont été traduites par des résultats probants. Pas moins de 10 terroristes ont été mis hors d'état de nuire dont sept abattus à Béjaïa, Jijel, Skikda, Médéa et Tipasa. Ces résultats sont le fruit d'un travail minutieux des militaires sur le terrain qui ont su exploiter le renseignement et le mettre à leur profit. Sachant que des informations font état que les irréductibles tentent de se restructurer en nouant des liens et en osant des projets de rencontre. Néanmoins affaiblis, ces groupuscules, qui ont perdu tous les repères et pris de vitesse et par surprise, signent leur fin définitive. La dernière opération de l'ANP au niveau de la daïra d'El Kseur, wilaya de Béjaïa, qui se poursuit toujours, s'est soldée par l'élimination de cinq terroristes qualifiés de dangereux selon le ministère de la Défense nationale qui précise dans un communiqué transmis à notre rédaction que lors de cette opération de recherche «l'ANP a récupéré cinq pistolets-mitrailleurs de type Kalachnikov munis chacun de trois chargeurs garnis». La même source ajoute que «cette opération de qualité vient en continuité de celle du 28 septembre qui a permis l'élimination d'un terroriste, un certain S. Halim, alias Abou Ibrahim, qui avait rallié les groupes terroristes en 2004 et la récupération d'un pistolet-mitrailleur de type Kalachnikov avec trois chargeurs garnis».
Le 30 du mois dernier, l'ANP, agissant sur la base de renseignements vérifiés et recoupés a arrêté un terroriste à Batna. A ce propos, le MDN souligne qu'«un terroriste a été arrêté à Batna par un détachement de l'Armée nationale populaire grâce à l'exploitation efficiente de renseignements». Dans une opération similaire, l'ANP avait neutralisé un autre terroriste à Jijel dans la commune l'Emir Abdelkader, il s'agit du dangereux terroriste B.Abderrezak, alias Anes, qui avait rallié les groupes terroristes en 1993. S'ajoute à ce bilan la neutralisation d'un autre au niveau de la 1ère Région militaire, plus exactement dans la commune de Merad, wilaya de Tipasa. Ce terroriste réputé de dangereux a été abattu dans une embuscade lors de laquelle une arme a été récupérée. Par ailleurs et suite aux efforts des forces de l'Armée nationale populaire, un terroriste activement recherché Ch. Mohamed, alias Yaâkoub, s'est rendu aux autorités militaires de la wilaya de Skikda en sa possession un fusil semi-automatique de type Seminov et une quantité de munitions. Ledit terroriste, qui avait rallié les groupes terroristes en 2002, était un chef criminel d'un groupe terroriste. Quelques jours avant un autre avait déposé les armes et s'était rendu aux autorités militaires près d'El-Milia, à l'Est de Jijel. Activement recherché, ce terroriste répond au nom de D. Farès alias Abou Oussama. Il avait rallié les groupes terroristes en 2005 et était en possession d'un pistolet-mitrailleur de type Kalachnikov, trois chargeurs de munitions garnis et une paire de jumelles. Ces opérations menées à la dernière semaine du mois de septembre interprètent la détermination, l'engagement et le sérieux de l'Armée nationale populaire quand il s'agit de la sécurité du pays. Sur un autre chapitre, mais toujours dans le cadre de la lutte antiterroriste, l'ANP a mis hors d'état de nuire un nombre important d'éléments de soutien dont quatre à Médéa. Dans ce contexte, le MDN note dans une correspondance: «Dans le cadre de la lutte antiterroriste et grâce à l'exploitation des renseignements, un détachement de l'Armée nationale populaire a arrêté, quatre éléments de soutien aux groupes terroristes à Médéa.» Trois autres avaient été arrêtés au niveau de la même région. Deux autres éléments ont été arrêtés à Tiaret et Tizi Ouzou. On note aussi l'arrestation de trois trafiquants d'armes à Bouira et deux autres à Biskra.

Bilan de l'ANP sur la période allant du 1er septembre au 1er octobre
Entre le 1er septembre et le 1er octobre, l'Armée nationale populaire a abattu huit terroristes, alors que deux autres ont été arrêtés dans différentes opérations. Grâce aux efforts de l'ANP, cinq terroristes, dont des chefs, se sont rendus. Dans le cadre de l'enquête de Tiaret, relativement à l'attentat-suicide raté contre un commissariat de police, six mis en cause ont été appréhendés. L'Armée nationale populaire a procédé, notamment lors de cette période, à l'arrestation de trois trafiquants d'armes et 19 éléments de soutien.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha