Prévisions pour le 22 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 28 °C
32
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
28
 Biskra Min 18 °C Max 32 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 16 °C Max 27 °C
34
 Alger Min 19 °C Max 26 °C
34
 Saïda Min 16 °C Max 28 °C
30
 Annaba Min 22 °C Max 27 °C
39
 Mascara Min 15 °C Max 30 °C
34
 Ouargla Min 24 °C Max 33 °C
30
 Oran Min 20 °C Max 26 °C
32
 Illizi Min 22 °C Max 36 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 36 °C
34
 Khenchela Min 13 °C Max 22 °C
12
 Mila Min 17 °C Max 26 °C
30
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
32
Accueil |Nationale |

FORMATION DES JOURNALISTES

Kaouane en parle avec l'ambassadeur de France

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Kaouane en parle avec l'ambassadeur de France

La formation du journaliste algérien était, hier, au menu des discussions qu'a eues le ministre de la Communication, Djamel Kaouane, avec Xavier Driencourt, ambassadeur de France en Algérie. Les deux hommes ont abordé le sujet sur un large spectre.
En effet, la coopération que souhaiterait le ministère de la Communication, devrait concerner aussi bien la presse écrite que les médias audiovisuels. L'ouverture du paysage audiovisuel constitue, en effet, un défi pour le secteur, qui a un besoin pressant de former des journalistes aux techniques d'un métier quelque peu particulier. Même si l'université algérienne apporte le contenu théorique, l'apprentissage du métier est tout autant essentiel pour une pratique professionnelle digne de ce nom. Il reste que l'Algérie dispose déjà d'une expérience médiatique qui semble intéresser la France, puisque les deux hommes ont également abordé l'aspect de l'échange d'expériences dans le domaine médiatique entre les deux pays. «La nécessité de diversifier et d'adapter la formation en vue de préparer l'ensemble des médias, notamment la presse papier, à opérer la grande mutation qu'imposent les bouleversements de l'ère du numérique, est, entre autres thèmes, le sujet abordé par rapport auquel il a été manifesté un intérêt particulier», a précisé le communiqué du ministère de la Communication.
Dans cette lancée et à la faveur de la richesse du champ de coopération dans le domaine médiatique et de la communication entre les deux pays, «il a été convenu de s'attacher au principe dynamique d'une coopération qui privilégie l'expression de besoins précis de la part des médias désireux de former leurs journalistes et leurs professionnels, de même qu'il a été convenu de veiller à la poursuite des formations dont le processus a déjà été lancé», a ajouté la même source.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha