Accueil |Nationale |

LE RECTEUR DE L'USTHB FAIT LE POINT SUR LA RENTRÉE UNIVERSITAIRE

9 711 nouveaux bacheliers inscrits

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Après le succès, place aux inscriptionsAprès le succès, place aux inscriptions

Les étudiants en licence sont au nombre de 32 503 répartis sur 35 offres de formations.

Le recteur de l'université des sciences et de la technologie Houari Boumediene (Usthb), le professeur Mohamed Saïdi, a animé une conférence de presse portant sur la rentrée universitaire 2017-2018. Dans ce sens, le recteur a indiqué que «cette année les inscriptions définitives des nouveaux bacheliers se sont déroulées au mois de septembre du 10 au 14», et d'ajouter que «cette opération a été une réussite grâce à tout le personnel mobilisé à cet effet et aux moyens matériels mis à leur dispositions, a-t-il souligné.
Le professeur Mohamed Saïdi a affirmé que tous les bacheliers ont eu leurs certificats d'inscription. L'Usthb a reçu 9 711 nouveaux bacheliers qui ont été inscrits sur 10 287 affectés. C'est un nombre très élevé selon le recteur de l'Usthb. Mais il explique ce nombre en disant que «une fois de plus l'université a accueilli un nombre important, il est dû cette année au taux de réussite élevé des séries des bacs sciences expérimentales, de mathématiques et de technique mathématique, en particulier dans la wilaya d'Alger», a-t-il précisé.
Cette opération a pris en considération les demandes de transferts, elles étaient prises en charge selon le même mode opératoire que les inscriptions définitives, en recourant à la plateforme du logiciel. D'après le premier responsable de l'Usthb, l'opération «s'est prolongée de quelques jours pour les retardataires, et les réponses ont été communiquées et les inscriptions finalisées», a-t-il ajouté.
Dans le même sillage, cette opération a vu aussi la finalisation de la démarche liée à la rentrée pour les formations graduées et les étudiants ont pris connaissance de leurs emplois du temps et leurs affectations en section et groupe par voie numérique et les enseignements ont démarré.
Le recteur de l'Usthb, le professeur Mohamed Saidi, a étayé son bilan par rapport à la rentrée de 2017-2018 par des chiffres. Il en résulte que les étudiants en licence sont au nombre de 32 503 répartis sur 35 offres de formations à socles communs et à référentiel pour les domaines sciences de la nature et de la vie (SNV), les sciences techniques (ST) et les sciences de la terre et de l'univers, en géologie et en géographie et aménagement de territoire. Quant au domaine de recrutement national comme les mathématiques et l'informatique (MI) et sciences de la matière (SM), certaines formations sont à programme spécifique. Pour le master, les effectifs ont tendance à se stabiliser et leur nombre est de 9 599 qui sont répartis sur 90 offres totalement harmonisées.
Le recteur de l'Usthb a soulevé la question du partenariat de l'université avec les entreprises en soulignant que «pour enrichir les relations de l'université avec les entreprises, l'Usthb a entrepris des réunions de travail avec ses partenaires pour la préparation de nouvelles conventions et pour le suivi de celles qui sont en cours. Ces réunions ont permis la mise à jour de programmes de formations et de projets de recherche élaborés avec le secteur économique. Les listes des conventions nationales 2017 avec le secteur socio-économique et aussi les conventions internationales», a-t-il déclaré.
Le professeur Mohamed Saïdi a fait allusion à la question du budget de l'année 2018 et le projet du règlement intérieur des études de l'Usthb. Il dit par rapport à ce volet que ces derniers «ont été présentés et avalisés au dernier conseil d'administration qui s'est déroulé durant le mois de juin dernier, et quant aux budgets prévisionnels, sur instruction de notre tutelle, l'Usthb a présenté ses besoins sur les trois années à venir», selon lui, «l'université prévoit des augmentations de l'ordre de 3.1% annuellement (2,4% pour la section1 et 9,8% pour la section 2», a-t-il expliqué.
Mais ces chiffres peuvent être revus à la hausse, compte tenu de l'augmentation des effectifs en étudiants et en personnel et en tenant compte du taux d'inflation monétaire. Le recteur a fait référence à la crise économique et financière en parlant de ce volet lié aux budgets prévisionnels. Le professeur Mohamed Saïdi en tant que recteur de l'uiversité a abordé la question des étudiants de la première année licence, c'est-à-dire les nouveaux bacheliers qui refont l'année. Il a répondu en précisant que «généralement, les nouveaux bacheliers viennent de l'Usthb en découvrant une liberté absolue, contrairement au régime développé dans les lycées, donc ils font face à une sorte d'adaptation, néanmoins le nombre d'étudiants qui refont l'année, n'est pas important», a-t-il conclu.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha