Accueil |Nationale |

FORMATION DANS LES CORPS DE SÉCURITÉ

La Dgsn propose son expertise

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le directeur général de la Sûreté nationale, Abdelghani Hamel, qui présidait au centre de commandement et de contrôle de la Sûreté nationale, la clôture des travaux de l'atelier de formation sur l'analyse de l'information pénale, qui ont débuté dimanche dernier à l'initiative d'Interpol en coordination avec la Dgsn, a affirmé «la disponibilité de la Police algérienne à partager son expérience en matière de formation et de police scientifique avec l'ensemble des partenaires du corps de police des pays amis et voisins, en soutenant les domaines de la coopération, l'échange d'informations, l'intensification de sessions de formation et les rencontres de coordination». Cette affirmation a été soulignée dans un communiqué de la Dgsn. La même correspondance indique qu' «à cette occasion le patron de la Dgsn a mis l'accent sur «l'importance de ce genre de rencontres de formation qui permettent de consolider les domaines de coopération et de coordination entre les organes de Police aux niveaux régional et international». Une occasion pour lui «de tirer profit des expériences internationales en vue de promouvoir les capacités professionnelles dans la lutte contre toutes formes de criminalité». L'intervenant connu pour sa fermeté et son sérieux professionnel ajoute, selon toujours le communiqué «la Police algérienne accorde un grand intérêt à la formation et à la qualification de ses agents et employés». On reconnaît au directeur général de la Sûreté nationale l'intérêt qu'il accorde à la discipline à la corporation où il a réussi à imposer une culture plus adaptée à la société. Il a surtout réussi à imposé la culture de la communication, d'où l'intervention de Nathalie Richard, experte internationale auprès d'Interpol, qui a tenu à saluer «la coordination effective entre la Dgsn et Interpol en termes d'échange d'expériences et de formation, accueillant dans le même contexte, le rôle prépondérant de la Police algérienne au sein d'Interpol». L'oratrice précise dans son intervention à ce titre «la consolidation de la coopération policière, mais aussi les efforts du directeur général de la Sûreté nationale», Abdelghani Hamel lesquels selon elle «se veulent être une valeur ajoutée qui soutient l'action des institutions policières internationales et régionales». La police a fait un grand pas en avant au courant de ces dernières années. Aussi bien en ce qui concerne la formation physique qu'intellectuelle. Ses interventions sont multiples sur le terrain contre la délinquance, les crimes économiques, la lutte contre la drogue et sans aucun doute contre le terrorisme. La grande vigilance de la police a permis d'avorter plusieurs attentats dont deux ayant pu être à l'origine d'un carnage à Constantine et Tiaret.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha