Accueil |Nationale |

LIBÉRÉE PAR LES GENDARMES À ORAN

les ravisseurs de la jeune fille exigeaient une rançon

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les éléments de la Gendarmerie nationale ont réussi ce week-end à Oran à libérer une jeune fille enlevée dont les ravisseurs ont exigé une rançon, a-t-on appris hier auprès de ce corps de sécurité. Un citoyen âgé de 23 ans s'est présenté à la brigade territoriale de la Gendarmerie nationale de Bousfer pour signaler que trois individus non identifiés ont suivi sa voiture, de la plage de Corales jusqu'à la ville de Aïn El-Turck, et ont guidé sa compagne du même âge sous la menace vers une destination inconnue. Plus tard, le plaignant a reçu un appel depuis le téléphone portable de la jeune fille enlevée, où un des ravisseurs lui a exigé le versement d'une rançon pour la libérer et lui a fixé un rendez-vous au centre-ville de Aïn Turck. Les gendarmes enquêteurs de la brigade de Bousfer, qui se sont déplacés sur les lieux en compagnie du plaignant, ont réussi à délivrer la victime et à arrêter un des ravisseurs (33 ans), dont les deux acolytes demeurent en fuite.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha