Prévisions pour le 21 Aout 2018

 Adrar Min 32 °C Max 42 °C
30
 Laghouat Min 18 °C Max 31 °C
34
 Batna Min 12 °C Max 26 °C
34
 Biskra Min 20 °C Max 35 °C
32
 Tamanrasset Min 25 °C Max 35 °C
28
 Tlemcen Min 19 °C Max 30 °C
32
 Alger Min 18 °C Max 29 °C
34
 Saïda Min 17 °C Max 32 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 31 °C
4
 Mascara Min 17 °C Max 32 °C
32
 Ouargla Min 27 °C Max 37 °C
30
 Oran Min 22 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 27 °C Max 40 °C
32
 Tindouf Min 27 °C Max 41 °C
32
 Khenchela Min 13 °C Max 25 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 29 °C
30
 Ghardaïa Min 23 °C Max 34 °C
30
Accueil |Nationale |

IL PRENDRA EFFET À PARTIR DU 20 OCTOBRE PROCHAIN

Un mois de congé pour les candidats aux locales

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La correspondance du bureau du Premier ministre a été adressée le 4 du mois en cours.

Les candidats aux prochaines élections locales auront tout le temps nécessaire pour préparer et animer leur campagne électorale. Un congé de 32 jours leur a été accordé, mentionnait une correspondance émanant du bureau du Premier ministre. Le congé prendra effet à partir du 20 du mois courant, pouvait-on lire également dans la même correspondance datant du 4 octobre en cours. Pour s'assurer de la bonne application de ladite note, le bureau du Premier ministre a pris le soin de l'envoyer à toutes les administrations et entreprises publiques. «Les administrations et les entreprises publiques sont priées de respecter le contenu de cette correspondance», précise-t-on dans la note en question. La direction de la Fonction publique a été elle aussi destinataire d'une copie de cette correspondance. Par ailleurs, les candidats concernés par les élections du 23 novembre (APW ou APC) sont priés de déposer leurs demandes auprès de leurs employeurs respectifs, afin de bénéficier de cette dérogation, qui est un droit, explique la note du bureau de Ahmed Ouyahia. La démarche du bureau du Premier ministre est jugée par beaucoup de maires sortants et qui ont décidé de se porter de nouveau candidats, comme étant une première en son genre.
«L'administration n'a jamais précisé par le passé la durée du congé auquel les candidats ont droit. Cette dernière s'est toujours contentée de demander uniquement aux administrations et entreprises publiques de permettre aux candidats concernés par les élections d'animer leur campagne», affirme-t-on.
La précision de la durée du congé et le ton utilisé dans la rédaction de la correspondance permettront aux candidats concernés de bénéficier de ce droit sans tracasseries, souligne-t-on. En outre, la correspondance du bureau de Ahmed Ouyahia a indiqué que l'accès aux bureaux et aux postes de travail sera strictement interdit aux candidats concernés par les prochaines élections, et ce, à partir du premier jour du congé. Le rappel de cette dernière instruction par les services du bureau du Premier ministre n'est pas sans raison. En effet, l'administration a toujours enregistré des dépassements de la part des candidats concernant l'usage de leurs postes pour se faire élire. Ainsi, l'administration a fermé la porte devant ces opportunistes.
Il est à noter sur un autre plan que les candidats dont les noms sont pratiquement connus de tous leurs concitoyens, ont commencé déjà la campagne. C'est ce que laissent interpréter en tout cas leurs comportements. Les candidats, particulièrement les têtes de liste sont en «campagne froide». La «drague» des électeurs se fait de jour comme de nuit, et ce, dans les cafés, les mosquées et les stades. Les visages crispés des candidats dont la majorité est issue du personnel administratif, ont cédé la place aux visages souriants. L'arrogance à la modestie et l'indisponibilité à la serviabilité. Ainsi, les candidats qui n'ont jamais joué au ballon dans leur vie s'y initient maintenant avec plaisir avec les jeunes des quartiers. De même pour le jeu de domino que les vieux apprécient tant, cela d'une part. D'autre part et toujours dans le même but, les candidats se montrent généreux. et hospitaliers. Ils organisent en effet sans compter des «zerdate» et payent des consommations à tout le monde dans les cafés.
Le poste de P/ APC, est devenu de plus en plus intéressant ces dernières années, particulièrement du point du vue rémunération. Les P/ A PC sont payés en effet en fonction du nombre d'habitants de chaque municipalité.
Quant au poste du P/APW, celui-ci constitue pour beaucoup le poste qualifiant au poste de sénateur et assurant une bonne place dans le classement dans les futures listes pour les prochaines législatives. A rappeler que le début de la campagne électorale est prévu pour le 29 octobre prochain.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha