Accueil |Nationale |

ALORS QU'IL TOUCHE LE FOND

420 projets pour "réveiller" le tourisme saharien

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le tourisme algérien se concentre au Sud malheureusementLe tourisme algérien se concentre au Sud malheureusement

Le gouvernement financera des projets touristiques dans les régions du Sud à hauteur de 172 milliards de dinars.

Le Sud bénéficiera de pas moins de 172 milliards de dinars algériens en investissements touristiques. Le directeur de l'évaluation et du soutien aux projets touristiques au ministère du Tourisme, qui rapporte cette information, révèle que cette enveloppe permettra la réalisation de quelque 420 projets. Certes, quelques régions du Sud telles que Tamanrasset, connaissent tout de même une certaine affluence de touristes étrangers notamment. Et ce, particulièrement en automne et en hiver. Cependant, leur nombre reste toujours infime, par rapport au potentiel touristique de ces régions. S'ajoute à cela le manque criant d'experts en la matière. De plus, cela ne suffit certainement pas à être rentable. Ces financements créent au contraire des trous dans les caisses de l'Etat. En effet, ce projet comprend des structures d'une capacité de 49.000 lits. Le même responsable a déclaré que sur les 1800 projets touristiques retenus à l'échelle nationale, 424 sont destinés aux régions du Sud. Il a affirmé en outre que ces projets devraient créer 18 937 emplois. Dans ce cadre, 263 hôtels de quatre et de deux étoiles, 74 motels, 21 résidences touristiques, 22 villages touristiques et 15 stations thermales seront réalisés. Par ailleurs, le gouvernement continue de mettre en avant les potentialités de ces régions pour y encourager le tourisme. A ce titre, le directeur du tourisme et de l'artisanat (DTA), Abdelmalek Moulay, a mis l'accent jeudi dernier à Tamanrasset, sur l'importance de fournir plus d'efforts afin d'exploiter ces possibilités. Il a expliqué que l'encouragement des opportunités d'investissements touristiques dans la région, passe par l'adhésion et l'implication des différents partenaires du domaine. Le secteur du tourisme table actuellement sur l'encouragement du tourisme intérieur, l'implication de nouveaux acteurs dans cette démarche, notamment les jeunes, souligne-t-il, ce, à travers les manifestations juvéniles et culturelles qu'abrite la wilaya durant les vacances scolaires, la mise à profit des fêtes annuelles, dont l'avènement du Nouvel An, pour faire connaître les atouts de leurs régions respectives. Pour sa part, Sarah Nedjadi, inspectrice à la DTA, a annoncé, de son côté, la réouverture, en prévision de la saison touristique 2017-2018, de trois circuits touristiques, dont celui du mont de l'Assekrem, un site très prisé par les touristes. Quant aux différents responsables d'agences de voyages et de tourisme de l'Ahaggar, ils ont émis le souhait de voir cette opération élargie à d'autres circuits menant des zones du Tassili N'Ahaggar, Tagrira, Tazrouk Martoutek à d'autres sites d'importance touristique, susceptibles de booster le tourisme dans ces espaces. Pour le directeur de la Chambre de l'artisanat et des métiers (CAM), Abdallah Legraoui, la CAM entend, à travers les expositions locales et nationales mises sur pied dans la région, valoriser le riche patrimoine artisanal saharien, en vue de contribuer à la promotion des activités artisanales locales, l'encouragement de la destination touristique saharienne et l'accompagnement du développement touristique dans la région.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha