Accueil |Nationale |

CAMPAGNE ÉLECTORALE POUR LES LOCALES

Ouyahia consacrera trois week-ends à son parti

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le siège du RNDLe siège du RND

Le RND qui contrôle actuellement plus de 400 APC et 12 APW, compte rééditer l'exploit des législatives lors des élections locales.

Le secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, participera à la campagne électorale pour les élections locales en faveur de sa formation. Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia consacrera trois week-ends à son parti, a affirmé hier Mohamed Guedji, député de Tissemsilt.
Ainsi, Ouyahia animera au moins 12 meetings à travers quelques wilayas du pays, indique-t-on. Le RND qui contrôlait plus de 400 Assemblées communales (APC) et 12 Assemblées de wilaya(APW) en faveur du double scrutin de 2012, compte rééditer l'exploit des législatives lors des élections locales prochaines. «Le parti ambitionne d' améliorer son score», a indiqué notre interlocuteur. Les contestataires, parmi les militants de base du parti, ont promis de contrecarrer leur parti lors de la campagne électorale et appellent à voter contre les listes présentées par leur formation.
Ould Abbès a reconnu que son parti a ouvert les portes à des candidats venus d'autres horizons politiques, dont le RND et le MSP. Fort de sa nette progression lors des dernières élections législatives (100 sièges contre 62 en 2012), le RND cherche à confirmer cette perfor-mance, en confiant l'élaboration des listes de candidatures aux conseils locaux de wilayas...
La bataille va être rude, notamment avec le FLN, malgré les turbulences. Le RND cherche à consolider sa position au sein des collectivités locales. Car la bataille des APC déterminera la campagne pour la présidentielle d'avril 2019. Il n'est pas question pour le RND de louper cet important rendez-vous. Le RND veut mettre en avant la carte sur le retour de son secrétaire général à la tête du gouvernement. Le développement local, qui sera au coeur de la campagne électorale, occupe une place de choix dans le plan d'action du gouvernement qui mise sur l'encouragement des porteurs de projets des mécanismes Ansej, Cnac..etc.
En outre, il faut dire que des contestataires du FLN, parmi les militants de base, fustigent leurs mouhafedhs respectifs et promettent de sanctionner les listes du parti. Ces derniers continuent de dénoncer ce qu'ils appellent «l'opacité» dans le choix des candidats au niveau des mouhafadhas.
Cet état des lieux risque d'affaiblir le parti et renforcer les listes concurrentes, particulièrement celles du RND. Ce parti, qui a décentralisé l'opération de confection des listes électorales, aborde ces joutes avec sérénité.
Pour rappel, le Rassemblement national démocratique (RND) sera présent dans les 48 wilayas et au niveau de 1 521 communes du pays lors des élections locales prévues le 23 novembre prochain, rapporte le RND sur son site Web.
Selon les chiffres communiqués à l'occasion d'une rencontre présidée vendredi dernier par le secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, avec les coordinateurs de wilaya en présence des membres du bureau national, «le bilan du traitement des listes du RND a vu le rejet de 549 candidats, dont 51 ont été réhabilités par la justice».
La rencontre a également permis aux dirigeants du parti au niveau national et local, d' arrêter les dispositions relatives à la campagne électorale, note la même source.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha