Accueil |Nationale |

FORUM MONDIAL DE LUTTE CONTRE LE TERRORISME SUR L'AFRIQUE DE L'OUEST

Messahel à la manoeuvre

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le ministre des Affaires étrangèresLe ministre des Affaires étrangères

L'Algérie accueillera et coprésidera avec le Canada, à partir d'aujourd'hui, la 1ère réunion du groupe de travail consacré à ce fléau.

Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel procédera à l'ouverture des travaux de cette réunion. Le gotha mondial de la lutte antiterroriste se retrouvera à Alger. En l'espace de 48 heures, aujourd'hui et demain,
El Mahroussa (la bien gardée) renouera avec son passé étincelant d'antan. Alger qui a été consacrée dans les années qui ont suivi son indépendance, Mecque des révolutionnaires, accédera à un autre statut: celui de capitale mondiale de la lutte antiterroriste. Elle ne l'aura pas volé! Elle l'aura forgé au prix de pleurs et de larmes. Des dizaines de milliers de vies de ses filles et fils tombés sous les balles lâches et assassines des hordes sauvages des terroristes islamistes lorsque ce ne fut pas sous la lame de leurs couteaux de «bouchers». C'est au prix d'une résistance héroïque du peuple menée conjointement avec les services de sécurité (police, gendarmerie, armée) qui leur assénaient des coups de boutoir qui ont fini par terrasser ceux qui voulaient terrasser la République que l'Algérie a militairement vaincu, seule, le terrorisme. Un phénomène qui n'épargne pratiquement aujourd'hui aucune région de la planète. L'expérience algérienne est devenue une référence en la matière alors que ses positions en ce qui concerne les différends qui secouent certaines parties du monde pour aboutir à des solutions politiques sont appréciées. C'est forte de ce «capital» que l'Algérie abritera la 1ère réunion plénière du Groupe de travail du Forum mondial de lutte contre le terrorisme (Gctf) sur l'Afrique de l'Ouest. Coprésidée par l'Algérie et le Canada, elle «regroupera des hauts fonctionnaires et des experts dans les domaines de la prévention et la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent, de la sécurité des frontières et de la lutte contre le financement du terrorisme, des pays membres du Forum Gctf, des pays de la région de l'Afrique de l'Ouest ainsi que des organisations internationales et régionales, dont l'ONU et l'Union africaine», a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères. La réunion «marquera le passage du Groupe de travail sur le renforcement des capacités dans la région du Sahel au Groupe de travail sur le renforcement des capacités dans la région de l'Afrique de l'Ouest, tel qu'approuvé lors de la réunion ministérielle du Gctf du 20 septembre 2017» ajoute la même source. Elle sera également l'occasion pour les membres du Gctf de «faire le bilan des activités réalisées en vue de renforcer la coopération et les capacités dans les domaines prioritaires du plan de travail de ce Groupe: sécurité frontalière, coopération et renforcement sur les plans législatif et judiciaire, coopération entre les services de police, lutte contre le financement du terrorisme, mobilisation de la communauté et, pour la première fois, discuter de la participation de la femme à la lutte contre le terrorisme», précise dans le détail le département de Abdelkader Messahel. Le chef de la diplomatie algérienne mettra certainement à profit cette opportunité pour réitérer l'engagement de l'Algérie à poursuivre et intensifier ses efforts pour aider les pays en proie au terrorisme à se débarrasser de ce fléau.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha